Indice de vitalité économique : où se trouvent les villes de la région ?

Par Geneviève Michaud
Indice de vitalité économique : où se trouvent les villes de la région ?
Mercier se classe au 26e rang du classement. (Photo : Michel Thibault)

C’est une municipalité de la Rive-Sud qui trône au sommet du plus récent rapport sur l’Indice de vitalité économique des localités et des MRC de la province, rendu public par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) en mars.

Ainsi, en 2018, Carignan présentait un revenu total médian des particuliers de 18 ans et plus de 50 960$; un taux de travailleurs de 25 à 64 ans de 85,9%; et un taux d’accroissement annuel moyen de la population sur 5 ans de 44,6/1000, lui conférant un indice de vitalité économique de 26,8034.

Selon le rapport de l’ISQ, les localités qui avaient les indices les plus élevés en 2018 se concentraient en bonne partie dans les régions métropolitaines de recensement de Montréal, Québec et Ottawa-Gatineau.

«Ces localités se distinguent par une forte croissance démographique ainsi que par un revenu total médian des particuliers et un taux de travailleurs de 25 à 64 ans parmi les plus élevés au Québec», indique l’ISQ.

À l’opposé, les localités qui affichaient un indice de vitalité économique faible en 2018 se concentraient principalement dans les régions de l’est de la province et se distinguaient par un déclin démographique important.

Classement des villes de la Rive-Sud

Rang Nom Indice de vitalité Revenu médian* Taux de travailleurs** TAAM sur 5 ans***
1. Carignan 26,8034 50 960$ 85,9% 44,6/1000
9. Saint-Philippe 21,2487 45 495$ 85,9% 33,1/1000
23. Saint-Zotique 17,3867 42 085$ 83,5% 30,4/1000
24. Candiac 17,3810 52 472$ 84,9% 11,8/1000
26. Mercier 16,8660 44 007$ 83,9% 23,0/1000
30. Saint-Constant 16,5055 44 555$ 84,7% 19,3/1000
37. La Prairie 14,8696 45 780$ 84,0% 13,3/1000
40. Saint-Mathieu 14,5671 40 471$ 83,2% 23,1/1000
48. Boucherville 13,9755 52 892$ 82,7% 6,1/1000
53. Saint-Lambert 13,8374 50 807$ 82,3% 7,7/1000
56. Les Coteaux 13,6657 41 196$ 83,6% 17,3/1000
81. Saint-Louis-de-Gonzague 12,4817 40 968$ 81,3% 17,4/1000
83. Saint-Rémi 12,2133 37 841$ 81,9% 22,9/1000
84. Saint-Bruno-de-Montarville 12,0853 52 500$ 83,2% 2,2/1000
102. Delson 11,3806 42 522$ 82,4% 9,6/1000
125. Saint-Urbain-Premier 10,2213 37 733$ 81,7% 15,2/1000
127. Coteau-du-Lac 10,1043 43 055$ 82,0% 6,0/1000
128. Saint-Isidore 10,0342 40 277$ 82,7% 8,4/1000
130. Sainte-Martine 9,6534 39 944$ 80,1% 11,3/1000
133. Rivière-Beaudette 9,6152 37 814$ 75,9% 26,9/1000
140. Saint-Polycarpe 9,2837 37 373$ 81,3% 13,2/1000
168. Saint-Clet 8,4445 37 077$ 81,4% 10,6/1000
172. Sainte-Catherine 8,3253 41 609$ 83,6% 1,9/1000
1778. Léry 8,2630 44 143$ 80,4% 2,3/1000
207. Brossard 7,2534 35 547$ 80,5% 11,2/1000
230. Saint-Stanislas-de-Kostka 6,6197 36 622$ 74,5% 19,3/1000
247. Beauharnois 6,2500 35 369$ 77,1% 13,8/1000
255. Châteauguay 5,8261 35 3131$ 78,5% 9,5/1000
258. Longueuil 5,8042 35 991$ 78,7% 7,6/1000
536. Saint-Chrysostome 0,5648 30 713$ 74,0% 7,6/1000
573. Salaberry-de-Valleyfield 0,0712 32 085$ 72,0% 5,4/1000
602. Sainte-Barbe -0,3466 37 416$ 71,3% -4,7/1000
609. Ormstown -0,4140 31 378$ 74,2% 1,6/1000
765. Saint-Anicet -2,8678 29 645$ 66,1% 5,0/1000
878. Huntingdon -5,3194 24 581$ 65,5% 4,4/1000

 

*Revenu total médian des particuliers de 18 ans et plus

**Taux de travailleurs de 25 à 64 ans

***Taux d’accroissement annuel moyen de la population sur 5 ans

 

Méthodologie

L’indice de vitalité économique des territoires est la moyenne géométrique des variables normalisées de trois indicateurs, à savoir le revenu total médian des particuliers de 18 ans et plus, le taux de travailleurs (proportion de personnes occupant un emploi) de 25 à 64 ans et le taux d’accroissement annuel moyen de la population sur cinq ans. Chacun de ces indicateurs représente une dimension importante de la vitalité, soit respectivement le niveau de vie, le marché du travail et la dynamique démographique.

L’indice présente ainsi une expression synthétique de la vitalité économique des territoires selon ces trois dimensions. Cependant, il représente de manière simplifiée une réalité qui est forcément plus complexe.

Brossant un portrait de la situation antérieure à la pandémie, les résultats de 2018 pourront servir de points de comparaison pour la mesure des répercussions économiques que la crise sanitaire aura eues sur les localités et les MRC lorsque des données portant sur l’année 2020 seront disponibles.

(Source : Institut de la statistique du Québec)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires