La coop de santé Beauharnois déménagera avec des partenaires

Par Michel Thibault
La coop de santé Beauharnois déménagera avec des partenaires
Serge Bernier, Claude Reid et Claude Haineault. (Photo : Gracieuseté)

Beauharnois en santé, coop de solidarité déménagera dans des locaux plus vastes en juillet. Ce, grâce à une association avec des partenaires et un soutien financier de Desjardins et du gouvernement du Québec.

La clinique occupe actuellement des locaux au centre-ville de Beauharnois, loués à faible prix à la municipalité. Elle va s’établir en juillet dans une ancienne quincaillerie située au 400, boulevard de Melocheville, dans le secteur ouest de la ville.

«Cette subvention est le fruit du travail acharné entrepris il y a quelques années avec la création de la Coop Santé de Beauharnois pour assurer des services de santé aux citoyens de Beauharnois.» – Claude Reid

Beauharnois en santé a signé un bail de dix ans et va sous-louer une partie de l’espace à des entreprises du domaine de la santé comme la clinique de physiothérapie Physio Multiservices, la clinique d’audiologie Laniel et la clinique podiatrique du Suroît. Ces partenariats constituent la clé de la relance de la coopérative, a laissé entendre Claude Haineault, président du conseil d’administration de Beauharnois en santé, lors de l’annonce du projet, en conférence de presse à la Caisse populaire Desjardins Beauharnois, le 21 mai. «Le loyer d’environ 50 000 $ par an sera assumé pour moitié par les partenaires», a mentionné M. Haineault. Ces locataires du domaine de la santé pourront bénéficier des références des médecins à l’emploi de la clinique, qui sont maintenant six. Médecins qui payent un loyer, a précisé Claude Haineault.

Les locaux seront rénovés au coût de 300 000 $ par Construction Rénovation Brossoit située à Beauharnois. Leur superficie est de 5800 pieds carrés. 1500 pieds carrés pourraient s’ajouter si une pharmacie s’y installe comme le souhaitent les dirigeants de la coop.

Subventions

Le gouvernement du Québec accorde une subvention de 135 000 $ à la coopérative pour concrétiser son projet. «Ce n’est pas un gros montant. On va travailler pour offrir des montants supplémentaires. C’est une belle réussite pour donner le go au projet», a commenté Claude Reid, député de Beauharnois.

Claude Reid et Claude Haineault

Desjardins Entreprises Montérégie-Ouest accorde de son côté une aide financière de 100 000 $ sur trois ans. Ce, pour la deuxième fois. «On y croit. C’est pour assurer la pérennité de la clinique», a observé Serge Bernier, directeur général de la Caisse populaire Desjardins Beauharnois. Un prêt de 175 000 $ est également consenti.

Serge Bernier

Relance

Après avoir vu son nombre de membres baisser à un seuil jugé critique d’environ 1100 membres au printemps 2018, la coopérative est en mode relance. Son membership dépasse maintenant le cap de 2000. Elle vise 3000 à court terme et 5000 à moyen terme.

Pour atteindre ses objectifs, la clinique a engagé une personne qui s’occupe du «service aux membres». Elle se charge entre autres de contacter les intéressés pour le renouvellement, a mentionné Claude Haineault.

Aussi, le conseil d’administration a adopté diverses mesures. Par exemple, la cotisation de 100 $ ne sera plus exigée pour les enfants de moins de 18 ans dont l’un des parents est membre en règle de la coopérative.

Conclure des ententes avec des entreprises pour qu’elles assument les cotisations de leurs employés, à l’image de Desjardins, figure dans les plans, ainsi qu’avec des résidences pour personnes âgées à l’égard de leurs résidents. Un accord de ce type a déjà été conclu avec la Résidence Beauharnois. «Dans le cadre de cette entente, un médecin ou une infirmière praticienne se rendra sur place chaque semaine afin de satisfaire les besoins en santé des résidents», a informé Claude Haineault.

Un service d’urgence sans rendez-vous pour les membres sera éventuellement mis en place, a-t-il mentionné.

Équipe médicale

Dr Corentin Babakissa, Dre Kathy Chuuon, Dr Simranjit Ghumman, Dre Nabila Hemdani, Dr Roger Ladouceur et Dr Josué Yang forment l’équipe d’omnipraticiens de la coopérative. Celle-ci a été mise sur pied en 2015 parce qu’il n’y avait presque plus de médecins à Beauharnois, a rappelé M. Haineault, qui était maire de la ville à l’époque. L’organisme avait d’ailleurs démarré à l’automne 2015 sans avoir pu recruter un seul médecin. Les membres pouvaient entre autres bénéficier au début des services d’une infirmière clinicienne, Karine Leduc, du psychologue François Leduc et de la nutritionniste Claudia Pitre, qui sont toujours en poste.

Une infirmière praticienne rémunérée par le gouvernement, Michelle Homsany, s’ajoutera à l’équipe en septembre et un médecin chirurgien, le Dr St-Cyr, dès le déménagement.

France Jolin

La coopérative emploie huit personnes en plus des médecins. France Jolin en est la nouvelle directrice générale.

Dr Roger Ladouceur (omnipraticien), France Jolin (directrice générale de la Coop Santé), Dre Audrey Couture (podiatre), Claude Haineault (président du CA), Dre Nabila Hemdani (omnipraticienne), Anne Bouthillier (membre du CA), Jonathan Roussel (membre du CA et Clinique Physio Multiservices), Karine Leduc (infirmière), Christiane Gendron (membre du CA) et Gaëtan Dagenais (membre du CA). (Photo gracieuseté)

 

Le plan de l’immeuble.
Partager cet article

3
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
bonjourMicaelJulie Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Notifier de
Julie
Guest
Julie

C’est pour quand la mise en place d’un service de prise de rendez-vous en ligne comme celui de Bonjour-Santé ?

Ça m’inciterait à devenir membre de la COOP pour ma part.

Micael
Guest
Micael

Tres bonne idée meme si le service est deja excellent Le service est deja excellent

bonjour
Guest
bonjour

ça serait pratique de pouvoir prendre rendez vous au lieu de recevoir le message suivant:
« Votre professionnel de la santé n’a pas adhéré à Rendez-vous santé Québec. Pour prendre rendez-vous, vous pouvez communiquer avec votre clinique ou consulter un autre professionnel de la santé de votre groupe de médecine de famille. »