La famille de Francine Boyer encourage à rester alerte aux symptômes post-vaccin

Par Audrey Leduc-Brodeur
La famille de Francine Boyer encourage à rester alerte aux symptômes post-vaccin
Francine Boyer (Photo : Serre & Finnigan )

Endeuillé par la mort de sa conjointe survenu le vendredi 23 avril à la suite d’une thrombose, Alain Serres a fait part des circonstances de son décès dans un communiqué partagé sur les réseaux sociaux dans la soirée du 27 avril. Il encourage les personnes ayant été vaccinées «à rester alerte quant aux symptômes ou réactions inhabituelles et à communiquer avec Info-Santé (811) en cas de doute».

Dans le cas de Francine Boyer, ceux-ci sont survenus dans les jours suivant l’administration du vaccin Covishield d’AstraZeneca le 9 avril. La femme de 54 ans «a ressenti une grande fatigue accompagnée de maux de tête. Elle s’est alors rendue à l’hôpital le plus près. Comme sa condition se dégradait, elle a été transférée à l’Institut-hôpital neurologique de Montréal», précise le communiqué.

La femme originaire de Saint-Rémi est décédée après avoir subi une thrombose cérébrale, dit la famille. Pour sa part, M. Serres, qui a été vacciné la même journée que sa conjointe, n’a ressenti aucun effet secondaire.

La famille dit «souhaiter vivre son deuil en toute intimité et ne pas être importunée par les représentants des médias, et remercie d’avance ces derniers et le public de sa compréhension», conclut le communiqué de presse.

La nouvelle du premier décès lié à une thrombose post-vaccin au Québec a été annoncée par le premier ministre François Legault et le directeur national de santé publique Dr Horacio Arruda en point de presse mardi après-midi. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires