La Fiesta des cultures dévoile son programme

Par Marc-André Couillard
La Fiesta des cultures dévoile son programme
(Photo : Denis Germain)

Spectacles musicaux, manèges, nourriture exotique, l’ambiance sera à la fête à Saint-Rémi, les 16, 17 et 18 août, à l’occasion de la 12e Fiesta des cultures. Cette édition présente quelques nouveautés, dont la configuration du site, qui sera agrandi pour permettre une meilleure circulation des festivaliers.  

Cette année, la scène principale ne sera pas disposée dans le stationnement à l’avant de l’aréna, mais plutôt près de terrains de tennis, derrière la bibliothèque municipale, au même endroit où était la scène lors de la Fête nationale.

Une seconde scène sera située à l’entrée du site, sur la rue Saint-Sauveur. Le Bahia Studio y offrira des cours de danse. On pourra aussi y entendre les Mariachis.

Cette année, le nombre de restaurants passe de 18 à 25. Pour ce qui est des boutiques, on en comptera plus d’une trentaine. Il y aura davantage de tables à pique-nique, pour permettre aux gens de se reposer et de manger.

Les petits pourront s’amuser dans la zone famille, située en face de l’aréna, avec son bassin d’eau, son carré de sable et de l’animation.

Autre nouveauté, un espace sera dédié aux parents et aux enfants, dans le centre communautaire, pour faciliter l’allaitement et les soins devant être donnés aux tout-petits.

«D’année en année, la Fiesta de cultures se perpétue, bien ancrée dans notre communauté qui a à cœur de promouvoir la diversité des cultures tant par la présence des travailleurs agricoles provenant de différentes nations, telles que le Mexique et le Guatemala, que par nos citoyens qui proviennent de tous horizons et qui viennent enrichir la société saint-rémoise, affirme Sylvie Gagnon-Breton, mairesse de Saint-Rémi.

François Bonin, directeur du Service des loisirs, Brenda Shanahan, députée fédérale de Châteauguay-Lacolle, Geneviève Rousseau, directrice du bureau de circonscription de Sanguinet de la députée provinciale Danielle McCann, Solange Oligny, présidente de la Caisse Desjardins des Moissons-et-de-Roussillon, Sylvie Gagnon-Breton, mairesse, Marie-Dominique Fortin et Annie Payant, conseillères municipales, et Maxime Fortier, coordonnateur au Service des loisirs, lors du lancement de la programmation.

Programmation

Une quinzaine de spectacles musicaux seront présentés au cours de cette fin de semaine. Le vendredi, à 19 h, le Chico Band montera sur scène, suivi du spectaculaire Famous Live Band et ses 12 musiciens, à 21 h. Ils interprèteront les plus grands succès pop, rock et disco.

Le 17 août, Roberto Lopez et Dun Dun Girls seront en prestation en début d’après-midi. À 16 h, ce sera au tour du groupe La Pirogue de monter sur scène, avec sa musique folklorique du Mali, de la Colombie et de l’île de la Réunion. Ce groupe a remporté le Syli d’argent de la musique du monde, un concours organisé dans le cadre du Festival international Nuits d’Afrique. Suivront Saya Percussion et son atelier de percussion auquel les festivaliers pourront participer, ainsi que le groupe Baratanga. Après quoi, des feux d’artifice illumineront le ciel de Saint-Rémi, à 22 h 15. La tête d’affiche de cette soirée sera Dominique Hudson, dont le spectacle débutera à 22 h 30.

Nous sommes fiers de cet événement rassembleur, qui a attiré 40 000 visiteurs l’an dernier et qui nous fait rayonner au-delà de notre région et de la province, attirant même des visiteurs internationaux.

-Sylvie Gagnon-Breton, mairesse de Saint-Rémi

Le dimanche matin, le Club Fadoq, en collaboration avec les Éleveurs de porcs de la Montérégie, servira un déjeuner tout en musique. Le groupe latino Bumaranga ouvrira ensuite le bal, suivi du Backstage Band. Les curieux pourront découvrir la traditionnelle <@Ri>lucha libre<@$p>, un spectacle de lutte mexicaine. À 17 h, il y  aura une séance de zumba en plein air pour toute la famille, puis à 19 h, Los Jornaleros, des travailleurs mexicains qui ont formé un groupe musical, vont clore la Fiesta.

Navette

Pour une troisième année, un service gratuit de navettes permettra aux résidents de Saint-Rémi de se rendre sur le site de la Fiesta et de revenir à la maison lorsque bon leur semble, sans leur voiture.

De petits autobus parcourront deux circuits et embarqueront les festivaliers à des arrêts prédéfinis.

Les circuits sont les mêmes qu’en 2018, mais trois arrêts ont été ajoutés et la fréquence de passage des navettes sera doublée.

Un arrêt est ajouté au coin de la rue de la Pommeraie et de la rue de l’Église, un autre au coin des rues Prud’homme Est et Saint-Hubert, ainsi qu’à l’intersection de la rue Lachapelle Est et du rang Saint-Paul.

Le service de navette sera offert le 16 août, de 17 h à 0 h 30, le 17 août, de 12 h à 0 h 30, et le 18 août, de 12 h à 21 h 30.

Manèges

Petits et grands pourront vivre des sensations fortes dans la zone des manèges qui sera agrandie. On y retrouvera le même nombre de manèges, mais le site s’étendra jusqu’à la rue Saint-Viateur, pour faciliter le déplacement des gens à l’intérieur de cette zone.

Les manèges seront ouverts de 17 h à minuit le vendredi, de 12 h à minuit le samedi, et de 12 h à 21 h 30 le dimanche. L’accès aux manèges est payant. Il sera possible d’acheter des coupons à l’unité, en lisière ou encore un laissez-passer pour une journée entière ou pour les trois jours de la Fiesta.

Informations

La Fiesta des cultures se déroule au 25, rue Saint-Sauveur, à Saint-Rémi. L’entrée est gratuite pour tous. Le site sera ouvert le 16 août, de 17 h à minuit, le 17 août, de 12 h à minuit et le 18 août, de 12 h à 21 h 30.

Pour obtenir toutes les informations sur la programmation, les circuits empruntés par les navettes, et autres, il suffit de consulter le site Internet de l’événement à l’adresse www.fiestadescultures.com ou la page Facebook Fiesta des Cultures.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de