La Légion royale canadienne à Châteauguay tourne une page d’histoire

La Légion royale canadienne à Châteauguay tourne une page d’histoire
Frank Cholette devant l'immeuble qui sera démoli en octobre. (Photo : Michel Thibault)

L’édifice de la Légion royale canadienne à Châteauguay disparaîtra du décor de la rue Gilmour après 76 ans d’existence. Il fera place à un immeuble neuf plus petit mais avec la même vocation.

La bâtisse actuelle construite en 1944 est maintenant désuète. « Le toit coule, le système de chauffage doit être changé, les planchers sont à refaire », fait part Franck Cholette, président de la filiale. Considérant que l’endroit a été construit par ajouts successifs et que défaire des murs réserve souvent des surprises, rénover en respectant les normes actuelles aurait coûté trop cher, souligne-t-il.

N’empêche, le lieu de rendez-vous et de soutien pour les anciens combattants est chargé d’histoire, fait valoir M. Cholette. La Légion prévoit une cérémonie commémorative sur le site le samedi 3 octobre alors que le démantèlement de l’édifice s’amorcera.

La salle adaptée à la COVID-19

Terrain vendu

L’organisme à but non lucratif a vendu les deux-tiers du terrain qu’il possédait rue Gilmour pour obtenir le capital pour faire bâtir le nouvel immeuble. « Nous nous sommes associés à un contracteur. Malheureusement, il y a eu des imprévus. Les coûts pour les services d’architecte et l’ingénierie ont été plus chers que prévu. On a négocié avec le contracteur pour réaliser un immeuble plus petit », explique Frank Cholette.

L’édifice projeté aura une surface de 2400 pieds carrés comparativement à 5700 pour l’actuel. Pour réduire les coûts, des matériaux et des éléments de celui-ci comme l’équipement des salles de bains et les fixtures seront récupérés et intégrés au bâtiment neuf. « On va étirer l’élastique au maximum », assure Frank Cholette.

La Légion paie la totalité de la facture. « On n’a pas de subvention du tout », note le président.

La vente d’une partie du terrain ne couvre cependant pas tous les frais. L’organisme prévoit tenir des activités bénéfices pour compléter le financement. Les dons de matériel, en argent ou en main-d’œuvre sont aussi bienvenus. Les personnes intéressées à contribuer peuvent joindre M. Cholette au 514-754-6770.

Cénotaphe

Le cénotaphe présent sur le site sera démoli et enfoui sous le nouveau complexe. « C’est comme un iceberg, il est aussi gros sous terre que dehors. Il était trop pesant. La grue ne pouvait pas le bouger, c’était impossible de le déménager », explique M. Cholette.

Vocation

La Légion à Châteauguay compte 105 membres. « Notre organisation se porte bien.  Nous souhaitions pouvoir continuer à servir nos vétérans plus âgés, mais aussi nous faire connaître davantage auprès des vétérans des guerres plus récentes qui pourraient avoir besoin de nos services.  Nous sommes bien ancrés dans notre communauté et allons continuer à jouer notre rôle », exprime M. Cholette, lui-même vétéran de la marine ayant servi en Europe avec les forces de l’OTAN au temps de la Guerre froide.

Le mouvement créé à la suite de la Seconde guerre mondiale compte 1390 filiales à travers le pays.

 

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires