La Montérégie dans la zone jaune, de nouvelles mesures en vigueur

Par Audrey Leduc-Brodeur
La Montérégie dans la zone jaune, de nouvelles mesures en vigueur
(Photo : Capture d'écran)

La Montérégie est l’une des quatre régions du Québec ayant passé au niveau préalerte en raison de la transmission communautaire du virus sur le territoire. Les interventions policières et les inspections seront accrues, alors que la vente de nourriture sera interdite dans les bars après minuit, a fait savoir le ministre de la Santé, Christian Dubé, le 15 septembre.

À lire aussi: COVID-19 : le gouvernement met en place une stratégie régionale d’alerte

Parmi les mesures supplémentaires, les résidents qui demeurent dans les résidences privées pour aînés devront porter le masque lorsqu’ils se déplaceront dans les corridors, les salles communes et les ascenseurs.

«La transmission se fait entre amis ou dans la famille. Ce n’est pas un individu qui vient d’Europe qui infecte d’autres personnes. Les rassemblements privés sont notre plus gros problème, car la garde baisse au cours de la soirée», a résumé M. Dubé, qui a donné des exemples de réunions étant à l’origine d’éclosions.

«Un groupe de 17 personnes s’est présenté dans un restaurant en Montérégie. On a associé 31 nouveaux cas à ce rassemblement. De plus, il faudra procéder au dépistage de 330 clients du restaurant, a-t-il informé. Imaginez la charge de travail que cela demande.»

M. Dubé a aussi rapporté qu’un pique-nique qui s’est tenu récemment au Mont Saint-Bruno a entraîné cinq nouveaux cas, «et ce, sans la contagion. Les mesures sanitaires comme la distanciation physique et le port du masque n’ont pas été respectées».

Le ministre de la Santé estime que le réseau de la santé est «trop fragile» pour faire face à une deuxième vague. À ceux qui se demandent pourquoi la situation l’inquiète, alors que les décès sont peu nombreux présentement, M. Dubé fait valoir que l’impact se fait  ressentir sur le système «même s’il ne semble pas visible».

«À certains endroits, on doit prendre du personnel qui offrait des soins pour qu’ils effectuent du dépistage», a-t-il expliqué.

«Pensez aux autres»

Pour sa part, le premier ministre François Legault s’est dit «très inquiet» de la tendance à la hausse des derniers jours. Il a rappelé que la propagation du virus pourrait entraîner l’hospitalisation et le décès de personnes atteintes.

«Il y a un risque que les hôpitaux soient engorgés, que des chirurgies soient reportées, que des classes soient fermées, que des entreprises doivent cesser leurs activités. C’est le temps de penser aux autres, aux personnes vulnérables», a dit celui qui a lancé «un appel à la solidarité».

«Si la situation ne s’améliore pas», certaines régions en zone jaune (préalerte) passeront au orange (alerte modérée), a prévenu le directeur national de santé publique, Horacio Arruda. Pour le moment, la Montérégie, Montréal, Laval, la Capitale-Nationale, l’Estrie, l’Outaouais, le Bas-Saint-Laurent et Chaudière-Appalaches ont été placées au niveau préalerte.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
VIDÉO - «Il ne faut pas baisser la garde», dit la directrice de Santé publique de la Montérégie - Le Soleil de Châteauguay
1 mois

[…] que la région est passée du palier vert au jaune, la directrice de Santé publique de la Montérégie, Dre Julie Loslier, s’est adressée aux […]