La MRC de Roussillon fait neuf recommandations pour le transport en commun

Par Audrey Leduc-Brodeur
La MRC de Roussillon fait neuf recommandations pour le transport en commun

La MRC de Roussillon a déposé un mémoire aux consultations publiques de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) dans lequel elle suggère neuf pistes de réflexion pour développer le transport collectif dans la région.

Parmi celles-ci, le prolongement du Lien électrique est-ouest (LÉEO) jusqu’à Châteauguay est une priorité, estime l’organisation formée de 11 Municipalités, puisqu’il «renforcerait le maillage du réseau métropolitain».

De plus, la MRC souhaite que du «transport collectif de qualité» soit éventuellement offert aux usagers entre les futurs terminus du LÉEO à Châteauguay et pôle intermodal à Dorval. En ce sens, elle appuie le projet de prolongement du Réseau express métropolitain (REM) dans le secteur de l’aéroport de Montréal, annoncé en 2019.

«Cette nouvelle station relierait ainsi le réseau autoroutier au réseau de transport collectif, soit la ligne de train de banlieue Vaudreuil-Hudson, la nouvelle gare ViaRail et le REM, fait remarquer la MRC. Le tracé créerait un lien supplémentaire de transport en commun dans l’axe du pont Honoré-Mercier.»

Ils ont dit:

«Le transport collectif est un levier de développement majeur pour la MRC et une pierre angulaire de la relance économique. Non seulement, il est nécessaire de favoriser la mobilité sur l’axe nord-sud, mais il est aussi important de penser à un réseau structurant de transport collectif décloisonné des frontières de l’agglomération de Longueuil pour offrir également une desserte est-ouest» – Cristian Ouellette, préfet de la MRC de Roussillon et maire de Delson.

«Nos neuf recommandations s’inscrivent dans notre vision du Schéma d’aménagement et de développement (SAD) afin d’orienter la croissance urbaine autour des points d’accès du transport en commun et de favoriser la mobilité durable. C’est également un objectif important du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la Communauté métropolitaine de Montréal. Il nous apparaît donc logique que le déploiement d’un réseau structurant permettra un développement urbain viable orienté sur la mobilité durable» – Normand Dyotte, président du comité de mobilité durable de la MRC et maire de Candiac.

«Les enquêtes Origine-Destination démontrent encore une fois qu’il est important de doter la région d’un mode de transport attractif qui permettra de répondre aux réels besoins de notre population, de changer leurs habitudes de mobilité et de diminuer ainsi la dépendance à l’automobile, qui constitue environ 80 % des déplacements produits et attirés sur notre territoire. C’est pourquoi un projet LÉEO Ouest, tel que proposé par la MRC, assurera à court terme la présence d’un véritable lien est-ouest et s’avèrera la solution la plus efficace et la plus responsable à tous les niveaux» – Donat Serres, membre du comité de mobilité de la MRC et maire de La Prairie.

Neuf recommandations de la MRC de Roussillon

1. Assurer qu’un tracé de transport collectif structurant permettant de desservir les
municipalités de la MRC de Roussillon et les autres villes de la Rive-Sud dans un
axe est-ouest soit intégré à la planification à long terme de l’ARTM ;

2. Entamer des études de préfaisabilité et de faisabilité ainsi que des études
conceptuelles en vue de l’instauration d’un système de transport collectif
structurant sur le territoire de la MRC de Roussillon ;

3. S’assurer que les sections centrale et ouest de LÉEO soient réalisées dans un
même temps afin de profiter de la synergie du chantier et d’assurer sa réalisation
complète dans une optique d’offre de mobilité efficace dans l’axe est-ouest de la
Rive-Sud ;

4. Mettre en place une table de concertation qui rassemblera tous les acteurs
concernés par le projet proposé ;

5. Entamer un dialogue franc sur l’impact du choix du mode de transport collectif en
lien avec les besoins actuels et futurs de mobilité, mais aussi en discutant du type
d’urbanisation qui en suivra afin d’assurer une adhérence de la société civile au
projet ;

6. Collaborer avec la MRC et les villes concernées afin d’inclure le corridor du tracé
proposé dans les Schémas d’aménagement et de développement (SAD) ainsi
que dans les Plans d’urbanisme (PU) de chaque MRC et municipalités traversées
par ce dernier afin que les grandes affectations et le zonage prennent en
considération le potentiel lien de transport collectif structurant qui y sera
développé ;

7. Reconnaître le projet d’infrastructure de transport collectif structurant qui sera
proposé comme étant un levier de développement économique majeur pour la
MRC de Roussillon ;

8. Appuyer, avec la MRC de Roussillon, le projet de prolongement de la Phase 1 du
REM de 700 mètres vers le sud à partir de la station de l’Aéroport International
Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal afin de rejoindre le nouveau pôle intermodal de
Dorval, qui relierait à la fois l’Autoroute 20, la ligne de train de banlieue Vaudreuil-Hudson, la nouvelle station de ViaRail ainsi que le REM ;

9. S’engager dans la réalisation d’études en vue de l’instauration d’un lien de
transport collectif de qualité par autobus reliant l’extrémité ouest de la ligne LÉEO
Ouest et le nouveau pôle intermodal Dorval, en traversant la ville de Châteauguay
et en passant par le pont Honoré-Mercier, qui sera rénové dans les prochaines
années.

(Source: Mémoire de la MRC de Roussillon – Consultation publique de l’ARTM au sujet du Plan stratégique de développement du transport collectif)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Serge Rivest
Serge Rivest
28 jours

En 2042?