La première victime décédée d’une thrombose est originaire de Saint-Rémi

Par Audrey Leduc-Brodeur
La première victime décédée d’une thrombose est originaire de Saint-Rémi
(Photo : Pixabay)

La première victime décédée d’une thrombose au Québec après avoir reçu le vaccin d’AstraZeneca est originaire de Saint-Rémi, ont confirmé un membre de sa famille au Reflet et les nombreux témoignages publiés sur Facebook. 

Âgée de 54 ans, Francine Boyer travaillait à la caisse Desjardins à La Prairie. Son employeur n’a pas voulu formuler de commentaire à ce sujet, a-t-il indiqué au Journal. Elle laisse dans le deuil son époux Alain Serres, ses fils Julien et Marc-Antoine, ainsi que de nombreux parents et amis, indique l’avis nécrologique publié le lundi 26 avril, soit trois jours après son décès. Un moment de recueillement est prévu au cimetière de Saint-Rémi le samedi 8 mai, à 14h30.

La famille de Mme Boyer invite les gens à faire des dons à la Fondation des Gouverneurs de l’espoir, une cause pour laquelle la victime et son conjoint ont été très impliqués, a fait savoir Mylène Thibault, directrice générale de l’organisme à Châteauguay. Le couple a participé à plusieurs reprises au tournoi de golf et à la randonnée à moto de la fondation, puis a contribué à différentes campagnes de financement, dont la vente de tartes au sucre récemment, informe Mme Thibault.

Francine Boyer. (Photo Avis de décès – Serre &Finnigan)

«Belle Francine… Tout ça est tellement irréel et impossible: nous sommes tous enragés Alain, mais jamais comme toi et la famille c’est sûr… 😞 Il y avait 1 possibilité sur 100 000 que ça arrive. Ça aurait pu être moi facilement. Tout peut basculer en une seconde…» a pour sa part écrit un proche sur la page Facebook du conjoint de Mme Boyer.

Le gouvernement confirme un décès

Le premier ministre François Legault avait confirmé en point de presse en après-midi le décès d’une première personne vaccinée contre la COVID-19 au Québec. 

La Direction de santé publique de la Montérégie n’a pas souhaité donner de détails sur le décès de la victime, référant le Journal au communiqué de presse publié plus tôt dans la journée. Selon celui-ci, la victime a souffert d’une thrombose avec thrombocytopénie survenue après l’administration du vaccin Covishield d’AstraZeneca. Le communiqué ne précise pas la date de vaccination.

«Il s’agit du deuxième cas confirmé et du premier décès à survenir jusqu’à maintenant au Québec. Il est à noter que cette personne avait été prise en charge par le réseau de la santé dès l’apparition des premiers symptômes et qu’elle a reçu tous les soins requis par son état», précise le ministère de la Santé.

Ce dernier rappelle que les risques de développer une thrombose sont inférieurs à ceux que présentent les complications des suites de la COVID-19 chez les personnes de 45 ans et plus.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
La famille de Francine Boyer encourage à rester alerte aux symptômes post-vaccin - Le Soleil de Châteauguay
19 jours

[…] Endeuillé par la mort de sa conjointe survenu le vendredi 23 avril à la suite d’une thrombos…, Alain Serres a fait part des circonstances de son décès dans un communiqué partagé sur les réseaux sociaux dans la soirée du 27 avril. Il encourage les personnes ayant été vaccinées «à rester alerte quant aux symptômes ou réactions inhabituelles et à communiquer avec Info-Santé (811) en cas de doute». […]