Actualités
COVID-19

La situation demeure fragile selon Legault, la vaccination élargie aux 45 ans et plus

mardi le 20 avril 2021
Modifié à 13 h 49 min le 20 avril 2021
Par Audrey Leduc-Brodeur
Alors que les mesures d'urgence imposées dans les régions de la Capitale-Nationale, Chaudières-Appalaches et l'Outaouais sont reconduites jusqu'au lundi 3 mai, le premier ministre François Legault fait savoir que les niveaux d'hospitalisations liées à la COVID-19 restent sous contrôle ailleurs au Québec. La prudence demeure néanmoins de mise, a-t-il de nouveau martelé en point de presse le 20 avril.  «Il faut être prudents, car ça peut prendre quelques jours seulement avant que la situation explose, surtout avec les variants», a-t-il rappelé. Abordant d'entrée de jeu la comparaison entre les situations au Québec et en Ontario, le premier ministre a fait valoir que les mesures mises en place, comme le couvre-feu, «sont très dures pour certains, mais fonctionnent». «Pour l'instant, a-t-il précisé, puisque la situation demeure fragile.» Dans la province, les capacités d'hospitalisations des trois régions nommées ci-haut ont été atteintes ou sont en voie de l'être, a révélé M. Legault. Les écoles et commerces non-essentiels demeurent fermés, bien qu'il soit conscient que «l'enseignement à distance au primaire est difficile». Ce sont ces établissements qui rouvriront leurs portes en premier, a-t-il assuré. Le premier ministre a aussi fait connaître sa surprise quant à la stabilité du nombre de cas et d'hospitalisations dans les régions administratives de Montréal et de Laval. «C'est presque difficile à comprendre que les cas se soient stabilisés», a-t-il admis en reconnaissant que le couvre-feu à 20h à ces endroits «n'est pas idéal pour tous». «Mais il ne faut pas exclure qu'il y ait une explosion de cas dans ces régions.» Vaccination À compter de demain, 21 avril, les personnes âgées de 45 ans et plus pourront recevoir le vaccin AstraZeneca dans une clinique de vaccination sans rendez-vous. Le ministre de la Santé Christian Dubé expliquera ce jeudi la procédure pour les personnes handicapées et leurs proches aidants. «J'entends beaucoup de gens se demander pourquoi la vaccination n'est pas ouverte à la population générale. Au Québec, notre choix est de prioriser les personnes plus vulnérables. Oui, ça fait en sorte qu'il y a des files moins longues à certaines places, mais la vaccination avance bien», a fait valoir M. Legault. Par ailleurs, M. Dubé a réassuré que les deuxièmes doses seront administrées dans le délai prescrit de 112 jours suivant la première, bien que l'entreprise Moderna ait fait savoir qu'elle allait pouvoir envoyer moins de vaccins que prévus dans les prochains jours. Il dit compter sur l'approvisionnement chez Pfizer qui se poursuit.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous