La Sûreté du Québec a émis plus de 22 000 contraventions pendant les vacances de la construction

Par Hélène Gingras
La Sûreté du Québec a émis plus de 22 000 contraventions pendant les vacances de la construction
Un agent de la Sûreté du Québec fait du radar. (Photo : Gracieuseté - SQ)

Les patrouilleurs de la Sûreté du Québec (SQ) n’ont pas chômé pendant les vacances de la construction qui ont occasionné de nombreux déplacements sur les routes. Ils ont orchestré de nombreuses opérations policières sur l’ensemble de la province du 17 juillet au 2 août et émis 22 143 constats d’infraction au Code de la sécurité routière. C’est 1 299 de plus qu’en 2019.  

Du nombre total, plus de la moitié (13 754) ont été remis à des automobilistes pour excès de vitesse. C’est 700 de plus que l’an passé.

De plus, 366 conducteurs ont été arrêtés pour s’être trouvés au volant alors que leurs capacités étaient affaiblies par l’alcool, soit 64 de plus qu’en 2019.

Au total, 988 contrôles routiers ont été menés dans la province, afin d’épingler les gens qui conduisent sans respecter la limite d’alcool permise dans le sang, sous l’influence de la drogue ou les deux. Un total de 508 usagers ont été soumis à un appareil de détection approuvé ou aux épreuves de coordination des mouvements.

Moins d’accidents

Le nombre d’accidents avec dommages corporels, quant à lui, est en diminution de 26%, comparé à la même période l’an dernier. Le nombre de collisions est de 490 en 2020 contrairement à 660 en 2019.

«Malheureusement, huit décès dans huit collisions sont survenus sur le territoire desservi par la Sûreté du Québec au cours de cette période», déplore la SQ.

C’est toutefois 8 décès de moins que l’année dernière, qui avait cumulé le double (16) en autant de collisions mortelles.

Prudence en août

La SQ rappelle que la vitesse, la distraction ainsi que la conduite avec les capacités affaiblies demeurent les trois principales causes de collisions. Elle invite les Québécois qui seront en vacances en août à demeure prudents tant sur la route que lors de leurs activités récréotouristiques. Citant la thématique de l’opération des vacances de la construction – «La sécurité ne prend pas de vacances !» -, elle rappelle que celle-ci demeure pertinente.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
robert
robert
1 mois

Ils faut bien quils compensent pour la grande période où les gens étaient confinés chez eux, cest une question économique avant tout.