La vaccination sans rendez-vous populaire à Candiac et Valleyfield

Vicky Girard et Mario Pitre
La vaccination sans rendez-vous populaire à Candiac et Valleyfield
Plusieurs personnes attendaient en file, mais celle-ci progressait rapidement. (Photo : Gravité Média - Vicky Girard)

Malgré les appréhensions à l’égard de possibles effets secondaires, les personnes de 55 ans et plus se sont présentées en grand nombre jeudi matin aux cliniques de vaccination sans rendez-vous de Valleyfield et Candiac pour obtenir la vaccin AstraZeneca.

Ces cliniques font partie des quatre sites de la Montérégie où il est désormais possible pour les personnes âgées de 55 à 79 ans de recevoir le vaccin AstraZeneca dans le cadre d’une formule sans rendez-vous.

Au premier matin, Le Reflet a constaté que la remise de coupons allait bon train, vers 9h15 au site de Candiac.

Un homme qui a entendu à la radio que les cliniques étaient remplies dit s’être précipité. Il a été soulagé de constater que ce n’était pas le cas à Candiac. Les gens qui arrivaient vers 9h30 se voyaient attribuer la plage horaire de 18h.

Selon une gestionnaire du site, il y avait des gens en file à 7h, une heure avant l’ouverture.

Deux femmes heureuses d’avoir leur coupon en mains ont discuté avec le Journal. Elles ont attendu une quinzaine de minutes et devront revenir à 17h et 17h30.

D’abord, Élaine Gagnon, de Candiac, blaguait que seulement 16 jours la séparent d’avoir 60 ans. Elle ne pouvait donc pas prendre rendez-vous avant ce 8 avril. Au sujet du vaccin AstraZeneca, elle n’est pas inquiète de le recevoir.

«C’est certain que la presse qui en a été faite semait un peu de stress, a-t-elle admis. Mais je me dis quand même que toute l’Angleterre a été vaccinée avec. Cela ou prendre l’auto et risquer d’avoir un accident, pour moi ce n’est pas tellement différent.»

À ses côtés, la Candiacoise Isabelle Marier a ajouté qu’«avec les variants qui circulent, c’est mieux de se faire vacciner rapidement si on le peut, pour possiblement avoir un été presque normal».

Pour sa part, Jacques Belzile, de Lachine, patientait pour avoir son coupon. Il s’est dit heureux d’avoir accès à la vaccination sans rendez-vous et pas du tout inquiet à propos du AstraZeneca.

Populaire aussi à Valleyfield 

Dès l’arrivée du journaliste dans le stationnement du Centre Valleyfield, on pouvait déjà observer plusieurs véhicules stationnés et un va-et-vient à la portée d’entrée du centre commercial.

Aussitôt la porte franchie, on apercevait la file d’attente s’allongeant du côté ouest du local où loge la clinique. Une autre file s’étirait en provenance de l’entrée côté est, direction du Maxi. Masques de protection et distanciation de 2 mètres étaient bien respectés.

Des préposés ont distribué des billets pour permettre aux gens de revenir plus tard dans la journée. (Photo Journal Saint-François M.P.)

La plupart des gens à qui nous nous adressons disent ne faire peu de cas des risques d’effets secondaires reliés à l’AstraZeneca.

« Je ne sais pas c’est quoi une thrombose, lance à la blague Roger Primeau, ex-fleuriste aujourd’hui retraité. J’ai juste hâte de me faire vacciner. » Celui-ci avise toutefois qu’il faut absolument avoir atteint l’âge de 55 ans pour obtenir ce vaccin; contrairement aux autres vaccins pour lesquels on accepte les personnes nées durant l’année désignée.

Tout près, Sylvain Chiasson dit faire confiance au système de santé. « Les effets secondaires sont minimes, de toute façon. »

Plus loin, une dame de Valleyfield nous informe qu’elle s’est pointée dès 7h à la clinique, dont l’ouverture avait lieu à 8h. « Déjà, il y avait entre 20 et 25 personnes au même moment, dit-elle, ajoutant qu’elle craignait davantage les effets de la COVID-19 que ceux associés au vaccin AstraZeneca.

Adaptation

Jade St-Jean, conseillère aux relations médias du Centre intégré de santé et de services sociaux en Montérégie-Ouest (CISSSMO), a fait savoir que les équipes se sont adaptées rapidement dans les cliniques de vaccination. Elles ont été mises au courant de la vaccination sans rendez-vous il y a quelques jours seulement.

«Tout le monde s’est mobilisé et a fait preuve de beaucoup d’agilité», a-t-elle souligné ajoutant que les gens sont heureux de pouvoir se faire vacciner rapidement.

À Candiac, 200 personnes pourront se faire vacciner aujourd’hui. La capacité est appelée à évoluer et, selon l’achalandage, il pourrait être possible que certains obtiennent un coupon pour le lendemain. Pour le moment, toutefois, ils sont distribués pour le jour même, a expliqué Mme St-Jean. La clinique du Centre Valleyfield dispose aussi d’un potentiel de 200 vaccins AstraZeneca quotidiennement.

Trois autres cliniques de la Montérégie offrent la vaccination sans rendez-vous, soit celle de Boucherville, située au Centre multifonctionnel Francine-Gadbois (8 au 11 avril, de 8h à 20h ), celle de Brossard au 9415, boulevard Leduc, suite 5 (8 au 13 avril, de 8h à 20h) et celle de Salaberry-de-Valleyfield au 50, rue Dufferin (8 au 13 avril, de 8h à 20h).

Ce n’est pas le cas à la clinique de vaccination de Châteauguay, qui est beaucoup plus petite que ces centres.

Les personnes qui se présentent à la clinique doivent avoir leur carte d’assurance-maladie (ou une autre pièce d’identité avec photo). Il est suggéré de porter un chandail à manches courtes pour faciliter le processus.

Rappelons que la vaccination avec rendez-vous est actuellement réservée aux personnes de 60 ans et plus. Il faut prendre rendez-vous sur le site Web www.quebec.ca/vaccinCOVID ou en appelant au 450 644-4545.

(Avec Ali Dostie)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires