La Ville s’excuse d’avoir rasé des plantations d’arbustes par mégarde

La Ville s’excuse d’avoir rasé des plantations d’arbustes par mégarde
Les arbres ont été coupés lors de la tonte du gazon.

Des employés de la Ville de Châteauguay ont rasé, à la mi-septembre, des dizaines de petits arbres plantés auparavant dans un parc par des bénévoles. La mairesse Nathalie Simon se dit désolée, elle qui avait elle-même participé à l’opération de végétalisation orchestrée par les Amis et Riverains de la Rivière Châteauguay.

Fondatrice de l’organisme, Marie Klaudia Dubé a dénoncé le geste sur son compte Facebook. «Félicitations au contremaître et col bleu qui ont coupé les deux plantations d’arbustes fait bénévolement par les Amis et Riverains de la Rivière Chateauguay au Parc de la Commune pour protéger et embellir les berges, publie-t-elle, le 16 septembre. Du vandalisme payé par nos taxes.»

Mme Dubé rappelle que les bénévoles avaient planté «à la sueur de leur front» les arbustes fournis par la municipalité et que la tâche n’avait pas été facile puisqu’il avait fallu faire du remplissage. Répondant à des commentaires sur Facebook, elle précise que le cas n’est pas unique. «La même chose s’est produite après une plantation à Mercier. Ceux qui font l’entretien rasent tout sur leur passage», déplore-t-elle.

Excuses

La mairesse Simon a confirmé au journal que des employés municipaux avaient «tondu l’aménagement par erreur». «Nous avons constaté la situation avec beaucoup de désarroi. C’est l’intervention d’Alain Côté qui a permis de limiter les dégâts, a-t-elle indiqué au journal. Nous préparons une lettre d’excuses à l’ARRC et aux bénévoles. La direction générale et le directeur génie, TP ont rencontré l’équipe de travail concernée.»

Elle n’a pas lancé la pierre aux employés. «Je pense que tout ça découle malheureusement d’une volonté de bien faire», a précisé la mairesse.

Elle a informé que la municipalité allait réparer les dommages. Plusieurs arbustes sont coupés ras mais toujours vivants, a constaté le journal sur place. La Ville entend aussi agir pour éviter que le scénario se reproduise. «Plusieurs pistes de solutions ont été abordées. L’installation de panneaux indiquant les nouvelles plantations en font partie. Une sensibilisation aux efforts du milieu aussi», rend compte Mme Simon.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires