Le feu à l’Écocentre continue de brûler

Paula Dayan-Perez
Le feu à l’Écocentre continue de brûler
Les pompiers sont intervenus une première fois le 1er avril. (Photo : Le Soleil-Michel Thibault)

Les pompiers de Châteauguay arrosent le feu de débris à l’Écocentre de Châteauguay depuis maintenant cinq jours. Le directeur du Service incendie estime que son équipe sera là également toute la fin de semaine.

Alors qu’ils arrosent la montagne de résidus sans arrêt, les pompiers reçoivent l’aide des employés de l’écocentre, qui dégagent le tas à la pelle mécanique. «Le feu a pris à la base complètement, tant qu’on ne réussira pas à tout défaire l’amoncellement de rebuts pour aller jusqu’au fond complètement, on ne sera jamais capable de l’éteindre», explique Patrick Desmarais, directeur à la caserne de Châteauguay.

Ce sont surtout des matériaux de construction comme du bois, des panneaux de gypse et du plastique qui brûlent depuis le 5 avril. Selon M. Desmarais, la grande quantité de déchets sur place complique le travail. «C’est sûr que ça n’aide pas dans la durée de l’intervention», explique-t-il.

Une importante quantité d’eau est utilisée pour l’arrosage chaque jour, soit l’équivalent de 24 000 gallons d’eau toutes les 24 heures. Contactée, Stéphanie Gosselin, porte-parole de la Ville de Châteauguay, dit que la municipalité n’est pas inquiète par rapport à cette consommation d’eau. «Après vérifications auprès du Service de sécurité incendie et de la Direction des travaux publics et de l’hygiène du milieu, nous n’envisageons aucune problématique, et ce à tous les niveaux», soutient-elle.

Quant à l’eau usée, M. Desmarais dit que la caserne a reçu l’approbation du gouvernement provincial. «On contacte le ministère de l’Environnement si on se questionne à savoir, est-ce que l’eau qu’on utilise pour arroser, quand elle s’en va dans les égouts ou le système pluvial, est-ce qu’il y a une possibilité qu’elle soit contaminée? Quand on a des questionnements ou des doutes, on les appelle. Eux, ils viennent sur place, ils font les vérifications qu’ils ont à faire».

C’est le deuxième feu de débris qui s’est déclenché à l’écocentre ces derniers jours. Les pompiers ont dû intervenir une première fois le jeudi 1er avril avant de revenir le 5 avril.

À lire aussi : Deuxième feu de débris en quelques jours à l’Écocentre

Début d’incendie dans un tas de débris à l’Écocentre de Châteauguay

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Le feu à l’Écocentre est éteint - Le Soleil de Châteauguay
1 mois

[…] À lire aussi : Le feu à l’Écocentre continue de brûler […]