Le gouvernement inquiet des hausses de cas de COVID-19 dans cinq régions

Par Audrey Leduc-Brodeur
Le gouvernement inquiet des hausses de cas de COVID-19 dans cinq régions
Le premier ministre François Legault (Photo : Capture d'écran)

Les régions de l’Outaouais, la Beauce, le Lac Saint-Jean, de Rivière-du-Loup et de la Capitale-Nationale, sauf Charlevoix, feront l’objet d’une surveillance accrue dans les prochains jours, a fait savoir le premier ministre François Legault, puisque la tendance des cas actifs est à la hausse depuis leur passage en zone orange à la fin février.

Sans avoir encore atteint le nombre de cas actifs dans la région de Montréal, ces territoires pourraient se retrouver dans une situation pire si l’augmentation se poursuit, a-t-il indiqué en point de presse, le 30 mars. La faute est attribuée au niveau élevé de contagion du variant et au respect élastique des mesures sanitaires, particulièrement dans les maisons privées.

«Ce n’est pas ce qui est permis qui est important, c’est ce qui est interdit.» – François Legault

«Doit-on ajouter des restrictions dans ces zones? D’abord, il faudrait déjà s’assurer que les mesures en place soient respectées, a fait remarquer M. Legault. Le couvre-feu tardif ne signifie pas se rassembler dans les maisons en soirée.»

Il n’a pas caché qu’il étudie des scénarios de consignes sanitaires supplémentaires dans les régions mentionnées. Excepté en Outaouais, leur capacité d’accueil des personnes hospitalisées devrait toutefois être suffisante, selon les projections, pour subvenir aux besoins immédiats.

Autrement, la situation est stable, voire légèrement à la baisse, à Montréal et aux alentours, a informé M. Legault, notant également que d’autres régions en zone orange, dont l’Estrie et la Mauricie, n’ont pas subi de hausse de cas actifs.

Selon lui, «c’est la preuve que le respect des consignes sanitaire mène à des résultats».

À lire aussi : Le nombre de cas augmente à Châteauguay 

Pâques

Se disant aussi inquiet quant au long congé de Pâques à venir, le premier ministre a affirmé qu’il s’est interrogé sur la possibilité d’être plus sévère durant cette période pour éviter une recrudescence.

«Ce n’est pas une bonne idée de se rassembler entre amis ou en famille, a-t-il rappelé. La suite des activités culturelles, sportives, dans les lieux de culte, etc. en dépend.»

Vaccin

À propos du vaccin AstraZeneca, dont la distribution des doses est suspendue aux 55 ans et moins, M. Legault estime que cette décision a été prise «par précaution seulement». Aucun cas de symptôme lié à l’administration de ce vaccin n’a été recensé au Québec, a-t-il précisé.

«Les risques sont minimes», a-t-il rapporté.

Par ailleurs, les doses de vaccin, toutes compagnies confondues, seront redistribuées de manière à ce que les régions du Québec ayant difficilement accès à celles-ci seront équipées pour répondre à la demande.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires