Le pont Samuel-De Champlain ouvrira en deux phases

Par Ali Dostie
Le pont Samuel-De Champlain ouvrira en deux phases
(Photo : Jean Laramée)

Le pont Samuel-De Champlain accueillera ses premiers automobilistes le 24 juin, à 5h du matin. Uniquement le corridor en direction nord sera ouvert à la circulation. Les trois voies en direction sud seront quant à elles accessibles une semaine plus tard, le 1er juillet.

L’ouverture en deux phases est nécessaire afin d’assurer une transition sécuritaire.

«Il y a l’autoroute existante qui passe et on doit construire des éléments d’approche, et c’est impossible de le faire en une seule phase», avance le conseiller en communications numériques et mobilité de Signature sur Saint-Laurent (SSL) Benoît Chamontin.

Des travaux doivent également être finalisés au cours de la semaine du 24 juin, aux approches sur les rive nord et sud. Du côté de Brossard, des travaux de nivellement et de pavage temporaire seront nécessaires.

La sorite 58 vers l’île des Sœurs et l’autoroute Bonaventure sera aussi ouverte.

Dès la mise en service complète le 1er juillet, trois voies de circulation pourront être empruntées dans les deux directions. L’accotement servira de voie réservée pour les autobus en heure de pointe, et il en sera ainsi jusqu’à la construction du Réseau express métropolitain (REM), qui circulera sur le tablier central.

À la sortie du pont, les voitures en provenance de Montréal emprunteront ce qui servira plus tard à la ligne du REM et circuleront sur la route temporaire de l’autoroute 10 Ouest. Les accès aux sorties dans les deux directions ne seront toutefois pas affectées.

D’ici l’ouverture le 24 juin, des travaux de finition, notamment d’imperméabilisation et de pavage, doivent être complétés.

L’inauguration officielle se tiendra le 28 juin, entre autres en présence de l’architecte Poul Ove Jensen et du ministre de l’Infrastructure et des Collectivités François-Philippe Champagne.

Piste multifonctionnelle à l’automne

Les cyclistes et piétons devront toutefois encore patienter avec de fouler la piste multifonctionnelle du pont Samuel-De Champlain sur, dont l’ouverture devrait se tenir à l’automne. SSL n’est pas en mesure de fournir une date précise.

Sur la Rive-Sud, cette piste multifonctionnelle se branchera à la piste de la Riveraine, le long du fleuve Saint-Laurent. Un pont d’étagement devra être construit pour surplomber la route 132. La connexion au réseau de Brossard se fera ultérieurement, puisque qu’il y aura encore des zones des travaux aux abords du corridor.

Du côté de Montréal, la piste débouchera à l’Île-des-Soeurs, le long de la culée ouest, pour rejoindre le réseau montréalais.

Selon le contrat, la piste multifonctionnelle doit être livrée au plus tard 120 jours après l’ouverture du pont.

Il semble que la piste sera fermée durant une partie de l’hiver, soit du 15 décembre au 15 mars. Des discussions sont toutefois en cours quant à la possibilité de permettre l’accès à la piste toute l’année. Les méthodes d’entretien et les coûts sont autant de paramètres à analyser.

L’éclairage architectural du pylône central et des poutres de rives, certains travaux électriques, des retouches de peintures, la configuration finale des autoroutes 10 et 15 ainsi que le retrait des jetées se dérouleront durant l’été et l’automne. Le résultat final, incluant les aménagements paysagers, devrait être complété en 2019.

Cette livraison échelonnée de l’ensemble du projet était déjà prévu au contrat avec Signature sur le Saint-Laurent.

Pénalités: discussions en cours

Il est impossible pour l’instant de connaître le montant de la facture qu’entraînera le retard de livraison du pont. Rappelons que lors du lancement de ce chantier d’envergure, l’échéancier prévoyait la livraison du pont en décembre 2018.

Des discussions sont en cours entre SSL et les partenaires privés afin de dresser une analyse des causes et délais et de comparer les échéanciers prévus et construits.

Les pénalités sont de 100 000$ par jour pour les sept premiers jours de retard, puis de 400 000$ par jour pour les journées subséquentes, jusqu’à un plafonnement de 150 M$.

Le coût total du projet est de 4,239 G$, auxquels s’ajoutent les 235 M$ de l’entente de règlement annoncée en avril entre Infrastructure Canada et SSL, afin de compenser les coûts liés à l’accélération des travaux et aux «retards excusables», selon la formule d’Ottawa.

Durabilité de 125 ans

La durée de vie de telles infrastructures est habituellement fixée à 75 ans; celle du pont Samuel-De Champlain est établie à 125 ans.

L’utilisation de barres d’armature en acier inoxydable dans le béton, aux endroits les plus exposés au sel de déglaçage, est un des éléments contribuant à allonger sa durée de vie. Les dommages causés par le sel de déglaçage sont un des facteurs ayant contribués à l’usure du pont Champlain.

Le système de drainage, qui faisait défaut sur le pont actuel, sera plus performant.

Le type de revêtements à apposer sur les haubans a également été étudié afin de prévenir l’accumulation de glace.

Un modèle réduit de la structure a aussi fait l’objet de tests en tunnel à la Western University, afin de s’assurer de sa stabilité en cas de vents extrêmes. La structure a été exposée à des vents soutenus de 175 km/h.

Le pont Samuel-De Champlain a aussi été conçu pour résister aux secousses d’un tremblement de terre d’une ampleur qui survient tous les 975 ans. Il pourrait aussi offrir un service limité en cas d’un événement sismique d’une envergure qui ne peut survenir qu’une fois tous les 2475 ans.

L’expérience de conduite s’annonce aussi plus douce que ce que connaissent les habitués de l’actuel pont. Sur une route standard, l’ondulation est d’environ 1,9 mètre par kilomètre. Sur le nouveau pont, elle est de moins de 1 mètre. Et le pont ne comptera que sept joints de dilatation; l’actuel pont en compte 57.

La surveillance de la structure sera assurée par 400 instruments en temps réel. La corrosion, la température et les déplacements sont parmi les éléments mesurés. L’infrastructure comptera aussi une station météorologique. Un centre de contrôle colligera toute l’information.

SSL assurera l’entretien, l’exploitation et la réhabilitation du pont pour les 30 prochaines années.

Près de 5000 avis de non-conformités

Ce sont près de 5000 avis de non-conformité qui ont été émis depuis le début du chantier selon ce qui a été détecté par les équipes d’inspection.

Ceux dont la correction était requise pour l’ouverture du pont ont tous été effectués. Les corrections qui doivent toujours être apportées, soit environ 850, concernent des non-conformités mineures, comme des retouches de peinture. Elles seront réalisées au cours des deux à trois prochains mois.

Entraves importantes

L’A10 Ouest sera complètement fermée à la circulation du 21 au 24 juin, au moins à partir du boul. Taschereau. L’accès sera limité entre le boul. Taschereau et l’A30. L’A15 Nord sera aussi entièrement fermée à la circulation, ce qui signifie que les automobilistes devront se rabattre sur les ponts Jacques-Cartier et Victoria.

Du 28 juin au 1er juillet, le pont sera entièrement fermé en direction sud.

SSL informera les médias au cours de la présente semaine des détails des entraves prévues au cours des prochaines semaines.

Un chantier d’envergure

Jusqu’à 300 professionnels et personnels de soutien, 200 ingénieurs et personne de soutien, 1600 travailleurs sur chantier en période de pointe (720 aujourd’hui) ont été mobilisés pour que le pont Samuel-De Champlain voit le jour. En tout, ce sont 8 431 504 heures travaillées, sans compter le temps nécessaire pour fabriquer les pièces en usine.

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de