Actualités

Le projet d'abaisser les limites de vitesse avance à Châteauguay

mercredi le 10 juin 2020
Modifié à 14 h 31 min le 10 juin 2020
Par Michel Thibault
Le projet des élus de Châteauguay de réduire la vitesse permise dans plusieurs rues de la municipalité a franchi une nouvelle étape le 8 juin. Réuni en assemblée spéciale virtuelle, le conseil a adopté un premier projet de règlement à cet effet. Celui-ci prévoit abaisser la limite à 40 km/h dans toutes les rues résidentielles et à 30 km/h sur les routes offrant une vue panoramique sur la rivière Châteauguay, soit les boulevards D’Youville, Salaberry Sud et Salaberry Nord ainsi que le chemin de la Haute-Rivière. L’adoption a été précédée d’échanges au cours desquels les élus ont affiché des divergences concernant certaines portions de rue, notamment le boulevard Pierre-Boursier, dont une section doit être incluse dans le secteur résidentiel. Ils ont convenu d’aller de l’avant puisqu’il sera encore possible d’apporter des modifications avant l’adoption du règlement final. « On s’aperçoit très bien qu’il nous reste des petites choses à peaufiner avant d’arriver avec un règlement final », a noté le maire Pierre-Paul Routhier. Préoccupé par le sujet depuis de nombreuse années, le conseiller Mike Gendron a prêché pour une mise en œuvre rapide. « La protection des familles, des gens c’est extrêmement important », a-t-il martelé. Il a estimé que Châteauguay était « tellement en retard » en matière de vitesse sur les routes comparée à d’autres municipalités. "La limite de vitesse de 30km/ sur Haute-Rivière, ne s'applique pas à la portion agricole, ça s'arrête donc à Primeau", a précisé le conseiller Éric Allard. Sondage Les réductions de limites de vitesse ne font pas l’unanimité dans la population. Le maire Routhier a présenté les résultats d’un sondage « non scientifique » sur le sujet que la ville a mis en ligne sur Internet. Un total de 1058 personnes y ont répondu. Du nombre, 57,5 % se sont dit d’accord avec une limite de 40 km/h dans les rues résidentielles et 36,8 % ont dit non, a fait part le premier magistrat. Concernant la limite de 30 km/h sur les routes longeant la rivière, 30 % des répondants ont signifié leur « accord total » et 33 % un « total désaccord ».  

Dernières nouvelles