Le tarif du Taxibus bondit

Par Simon Deschamps
Le tarif du Taxibus bondit
(Photo : Pixabay)

Les usagers qui utilisent  le service de transport collectif régional Taxibus de la MRC de Beauharnois-Salaberry doivent payer plus cher pour utiliser le service depuis le 1er juin. Une deuxième hausse de tarif en 2019, qui est critiquée par la clientèle.

Le prix de départ est passé de 2$ à 3,50$ tandis que la grille tarifaire a été majorée de 2 $ sur chaque transport intermunicipal. Selon le trajet, il en coûte entre 7 $ et 11 $ pour parcourir la distance, a indiqué la MRC dans un communiqué de presse. Le 1er janvier, les usagers avaient subi une hausse de 75 cents dans la grille tarifaire. Comme auparavant, le prix de la course est doublé si le client se trouve seul dans son taxibus incapable d’être jumelé avec un autre usager.

Usager mécontent

Ronald Landry, un résident de Sainte-Martine qui utilise le service pour aller travailler dans un dépanneur de Mercier, déplore la hausse de tarif drastique en un an. Il ne peut pas conduire pour cause de maladie.

À titre d’exemple, alors qu’il se retrouve toujours seul dans son transport incapable d’être jumelé, la course lui coûterait 17,50 $ alors qu’actuellement elle est de 14$ pour un aller simple. M. Landry indique que s’il prenait un taxi, sa course de 8km lui coûterait 18,83$.

« Le service de taxibus ce n’est maintenant plus pour les travailleurs qui gagnent le salaire minimum. C’est beaucoup trop cher. Ça n’a pas de bon sens », a -t-il déclaré. « Conséquence, j’ai dû changer de magasin à regret et quitter ma clientèle que j’aime et qui m’aime. »

M. Landry souhaiterait que sa municipalité puisse instaurer un service de transport interurbain comme la municipalité voisine l’a fait. Mercier offre une navette gratuite en collaboration avec exo qui relie la ville à Châteauguay. Du moins, sans être gratuit, il aimerait que ça soit plus abordable.

La Municipalité de Sainte-Martine a fait savoir au Journal «qu’un projet de navette intermunicipale gratuite ne fait pas partie des actions envisagées à moyen ou long terme par le conseil municipal».

«Victime de son succès»

La MRC de Beauharnois-Salaberry justifie la deuxième hausse en indiquant «être victime de son succès».

Guy Longtin, coordonnateur aux communications à la MRC, a fait savoir que 2902 déplacements ont été enregistrés dans les quatre premiers mois de l’année et qu’à ce rythme plus de 8500 courses pourraient être au compteur à la fin 2019. L’an dernier, ce sont 7128 transports qui ont été enregistrés comparativement à 5542 pour 2017.

« Le prix de l’essence a augmenté. Et puis plus il y a de clients, ça prend plus de voitures et il faut plus entretenir les voitures et les réparations. Ça coûte plus cher. C’est comme un cycle », a justifié M. Longtin.

La MRC évalue présentement la possibilité de revoir le fonctionnement et les modalités de son service.

« Actuellement, c’est la »Cadillac » avec le Taxibus qui se présente à la porte de l’usager à l’heure désirée. Une adaptation du service avec un horaire préétabli, du type des réseaux d’autobus, pourrait être envisagé » a conclu M. Longtin.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de