L’école Saint-Jude reçoit un prix pour sa «Gazette»

Par Michel Thibault
L’école Saint-Jude reçoit un prix pour sa «Gazette»
L’enseignante Caryn Lachapelle avec Louise Outland, présidente de l’AQEFLS. (Photo : Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur)

L’école primaire Saint-Jude à Châteauguay a gagné un prix en lecture du ministère de l’Éducation pour son journal réalisé par des élèves, guidés par une enseignante.

La «Gazette de Saint-Jude» a valu à l’établissement le prix décerné par l’Association québécoise des enseignants en français langue seconde (AQEFLS). Professeur responsable du projet, Caryn Lachapelle a reçu la récompense à une cérémonie officielle, le 24 mai, au Musée national des beaux-arts à Québec.

«Les prix de reconnaissance en lecture sont l’occasion, pour le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, de récompenser des projets scolaires stimulants en matière d’enseignement de la lecture. Ils visent aussi à valoriser les projets, issus du milieu scolaire, qui inspirent la passion pour la lecture et favorisent l’utilisation de ressources variées», exprime Christian Lavoie, directeur de la formation générale des jeunes au ministère, dans une lettre adressée à Diane Piché, directrice de l’école Saint-Jude, lui annonçant la bonne nouvelle le 24 avril.

Histoire de la «Gazette de Saint-Jude»

Il y a trois ans, l’école proposait peu d’activités parascolaires liées à la lecture et l’écriture. Pour en offrir à leur goût, la directrice a consulté les élèves. «Ce sondage a révélé que la lecture à la bibliothèque et le journalisme sont les sujets qui intéressent le plus les élèves», fait part Mme Piché. De là est née, en 2017, la «Gazette de Saint-Jude». Une vingtaine de jeunes y collaborent. L’école a établi un partenariat avec Le Soleil de Châteauguay. Entre autres, des artisans du journal ont donné des conférences à l’école. «Ainsi, les journalistes en herbe rencontrent des journalistes expérimentés qui leur en apprennent sur leur métier, sur les recherches qu’ils doivent faire et sur l’importance de vérifier leurs sources», lit-on dans une description du projet primé sur le site internet du ministère de l’Éducation. «L’activité permet aux élèves de développer certains aspects entrepreneuriaux ainsi que des compétences dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. La visibilité du journal, qui paraît sur différentes plateformes, contribue à la motivation des élèves et à l’augmentation du nombre de lecteurs.»

Diane Piché, directrice

Les journalistes en herbe traitent une foule de sujets : nouvelles de l’école, sciences, alimentation, animaux, architecture, automobiles, savants et bien d’autres encore. Une mission qu’ils accomplissent en faisant beaucoup de lecture.

Le groupe a publié cette année cinq éditions d’une trentaine de pages. La publication est distribuée à l’école en format papier et disponible en version numérique sur le site internet du journal Le Soleil de Châteauguay.

Les intéressés peuvent consulter la section «archives» au cybersoleil.com pour les lire.

Caryn Lachapelle a reçu le prix lors d’une cérémonie à Québec le 24 mai. (Photo gracieuseté Mikaël Guérin-Laflamme)
L’enseignante Caryn Lachapelle avec l’équipe de journalistes de La Gazette de Saint-Jude : Alexis Quinton, Thomas Brichau, Matias Thibodeau, Oliver Pieniak, Zoé Lemaire, Juliette Dumas, Kahai Shyanti. Justin Champagne, Jérôme Desjardins, Anastasia Georghes, Mélika Nduwimana , José Mode, Mehdi Benhadria, Léa Martin, Ilyes Djama, Alexander Pascaru, Éléna Manigat, Simone Beaudry, Kaeli Eklo, Yukiko Ly et Elyes Ouadah

 

La 5e édition 18-19 de la Gazette de Saint-Jude

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de