Lendemain de veille prolonge le party

Éric Tremblay
Lendemain de veille prolonge le party
Marc-André Rioux et Jérémy Gendron du groupe Lendemain de veille sont excités de constater l’impact de leur nouvelle chanson, Awèye donc (Photo : Photo Journal Saint-François-Pierre Langevin)

On n’a pas fini de taper du pied avec Lendemain de veille. Le groupe de Beauharnois est sur une belle lancée dans les radios commerciales avec leur nouvelle chanson Awèye donc. Ce qui pourrait intensifier l’intérêt que porte l’Europe à leur musique festive.

«Awèye donc est une chanson qu’on n’avait même pas retenue pour notre premier album, indiquent Marc-André Rioux et Jérémy Gendron, respectivement chanteur-guitariste et batteur du groupe. On la chantait sans vraiment y porter attention puis elle a fini par se faufiler. » Paul Théorêt à la guitare, voix et mandoline ainsi que Mark Valois à la basse et au piano complètent la formation.

La pièce a fait son chemin sur l’émission Fun Radio à Énergie en plus du show de fin d’année de CKOI. Les stations commerciales ont constaté les quelque 835 000 écoutes du groupe sur la plateforme Spotify. Ce qui leur a fait tendre l’oreille encore plus.

Le simple est le premier de trois pièces country-folk-rock agricole qui seront lancées d’ici au printemps. Gars d’campagne et Cowboy sont les autres titres qui précéderont le second album de Lendemain de veille. Celui-ci devrait être rendu disponible en avril. «On ne se presse pas comme lors du premier album et c’est merveilleux comme concept, disent Marc-André et Jérémy. De ce qu’on a en ce moment comme matériel, ça s’annonce festif. On compose en fonction de ce qui va se passer sur scène. »

Sans compromis

Lendemain de veille gagne en popularité au Québec, mais également en Europe avec sa chanson festive.

Le groupe peut être fier d’avoir fait son chemin vers Montréal sans compromis. Le succès était établi en région depuis plusieurs années. S’approcher de la métropole expose Lendemain de veille à un plus grand public. «Fallait que ça arrive, commente les deux musiciens. On avait atteint un certain plafond. On est super excité par ce qui s’annonce à nous. »

Alors que Lendemain de veille se rapproche de Montréal, le groupe quitte toutefois sa résidence du 2 Pierrots. «C’est ce qui nous a formés, ça été notre école et dans notre tête on va toujours rester un band du 2 Pierrots, confient Marc-André et Jérémy. Ça été gros et bon pour nous avec environ 200 spectacles là en 7-8 ans. Mais on veut se débarrasser de l’image de band de cover pour se concentrer sur nos affaires. » Lendemain de veille ira festoyer pour des dernières fois à la mythique boîte à chansons les 6-7 et le 31 décembre.

Pour le groupe, le «vrai» dernier spectacle de la tournée 1000 bouteilles aura toutefois lieu le 21 décembre dans son patelin de Beauharnois. À la bonne franquette comme un party de famille assure Lendemain de veille.

Nouvelle équipe

Cette énergie nouvelle insufflée au groupe coïncide avec l’arrivée de Kartel Musik. Celui-ci s’occupe de pousser les chansons et des relations de presse. Ce qui accélère le processus du groupe qui a comme modèle Offenbach; sortir un album pour partir en tournée. Ce qui devrait survenir aux deux ans mentionnent Marc-André et Jérémy.

Le groupe a aussi développé une gamme de produits connexes diversifiés. Une poche de café corsé torréfaction québécois, des chemises à carreaux et même le vin Camaraderie en collaboration avec le vignoble J.O. Montpetit portent l’effigie du band.

On sait déjà que le prochain spectacle sera différent et permettra à Lendemain de veille de piger dans le répertoire de deux albums. Mais qui sait si les musiciens ne joueront pas outre-mer prochainement. «La France, la Suisse et la Belgique commencent à découvrir Lendemain de veille, indiquent-ils. Juste en France, 232 personnes nous ont écouté en une journée. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de