Les candidats dans Châteauguay-Lacolle et internet haute vitesse en zone rurale

Les candidats dans Châteauguay-Lacolle et internet haute vitesse en zone rurale
(Photo : Depositphotos)

Le Soleil de Châteauguay a posé aux candidats aux élections fédérales du 21 octobre dans Châteauguay-Lacolle une question concernant internet haute vitesse. Ce service n’est pas offert dans plusieurs zones rurales de la circonscription. Cette lacune pose un problème tant pour les entreprises que les particuliers et les institutions. Qu’est-ce que votre parti prévoit faire à cet égard ? Voici les réponses qui nous sont parvenues. Considérant l’espace limité dans l’édition papier et le nombre élevé de candidats, une limite de 200 mots était fixée.

Brenda Shanahan, Parti libéral

Brenda Shanahan

«L’amélioration de la connectivité Internet est ma priorité. Depuis quatre ans, j’ai été impliquée dans cet enjeu en faisant la liaison entre les municipalités, les MRC et les agences fédérales pour le développement des projets. Je suis au fait qu’une douzaine de nos municipalités sont encore aux prises avec des problèmes de connectivité. En 2017, j’ai annoncé un premier projet régional avec le programme Brancher pour innover. Puis, dans le budget 2019, notre gouvernement libéral a effectué un réinvestissement de 6 milliards $ qui inclut la reconduction ou la création de programmes et le soutien de la Banque de l‘infrastructure pour pallier aux lacunes des investissements privés. Nous savons cependant que l’argent et les bonnes intentions ne suffisent pas. Nous avons donc durci le ton avec les géants des télécommunications. Notre gouvernement a fixé comme cible que 95% des Canadiens soient connectés à haute vitesse d’ici 2026, et 100% d’ici 2030. Il est impératif d’unir nos efforts pour y arriver. C’est pourquoi nous avons élaboré un plan pour améliorer la collaboration avec les intervenants. Je m’engage à poursuivre ce travail au cours d’un deuxième mandat afin que les résidents et les entreprises ait accès à un service fiable et abordable!» – Brenda Shanahan, Parti libéral

Hugues Laplante, Parti Conservateur

Gugues Laplante

«Alors que dans la région de Montréal on cherche à augmenter la vitesse d’Internet, il est inconcevable qu’à quelques kilomètres de là, chez nous dans Châteauguay-Lacolle, nous ayons encore à nous battre pour du réseau cellulaire et un accès Internet convenable dans plusieurs de nos municipalités.  Le développement d’un service cellulaire et Internet haute-vitesse est plus que jamais un enjeu primordial pour les citoyens, les commerces, industries, organismes et nos entreprises agricoles.  Pour espérer développer nos industries, attirer des travailleurs autonomes et de jeunes professionnels, afin de contrer l’exode de nos jeunes, le développement de ces réseaux est un levier de développement socioéconomique essentiel.  Il est inconcevable que les gens de chez nous soient encore considérés comme des citoyens de deuxième ordre. Les conservateurs savent qu’un accès Internet fiable et un réseau cellulaire sont essentiels pour toutes les régions au pays.  Un gouvernement conservateur dirigé par le premier ministre Andrew Scheer va assurer que tous les Canadiens aient accès à Internet haute vitesse et à un réseau cellulaire décent mais également que toutes les régions rurales reçoivent leur juste part du financement de l’infrastructure avec un budget réservé pour elles.»

Claudia Valdivia, Bloc Québécois

Claudia Valdivia

«Le fédéral promet depuis des années de brancher les régions, mais il est incapable de livrer. Le nouvel objectif du programme ‘’Brancher pour innover’’ est de donner accès à Internet haute vitesse à l’ensemble de la population en 2030. Plusieurs municipalités se sont plaintes avec raison de la lenteur du processus. Internet haute vitesse est vital pour le développement économique des régions, mais le fédéral ne fait qu’annoncer des nouvelles mesures, sans plan. Le programme québécois pour l’Internet en région est mieux planifié, alors Ottawa devrait appuyer Québec plutôt que créer une compétition contre-productive. Le Bloc Québécois demande que le fédéral transfert au Québec les sommes prévues pour la portion québécoise du programme « Brancher pour innover » afin que le gouvernement québécois puisse poursuivre le déploiement de son plan pour brancher les Québécois à l’Internet haute vitesse.»

Meryam Haddad, Parti Vert

Meryam Haddad

«Pour le Parti vert du Canada, l’accès à une connexion Internet rapide, fiable et abordable est essentielle à la participation pleine et entière des individus et communautés. Une telle infrastructure est aussi cruciale aujourd’hui que l’étaient l’électricité et les lignes téléphoniques au début du dernier siècle puisqu’une économie verte est en grande partie une économie numérique. Il existe actuellement un fossé numérique séparant ceux qui ont un tel accès à ceux qui ne l’ont pas. Le Parti vert appuie l’accès à haute vitesse pour tous de la Stratégie canadienne pour la connectivité du gouvernement. Cette Stratégie vise à livrer la vitesse cible de 50/10 Mbps à 90 % des Canadiens d’ici 2021, à 95 % d’ici 2026, et aux Canadiens actuellement les plus mal desservis d’ici 2030. Les Canadiens bénéficieront également d’une connectivité mobile améliorée le long des autoroutes et des routes principales. Le Parti vert du Canada veillera à ce que l’investissement et les délais promis, pour combler le fossé numérique entre les ménages canadiens, soient respectés. Entretemps, le Parti vert veut établir des services d’accès public à Internet haute-vitesse dans les bureaux de poste, particulièrement dans les communautés isolées ou mal desservies, sans banques ou bibliothèques.»

Jeff Benoit, Parti Populaire

Jeff Benoit

«Dans les faits, le fédéral ne fait rien pour les régions en matière d’internet. Tous les argents consentis pour internet sont en réalité dirigés vers le grand nord pour d’autres intérêts, et cela est dans le nouveau
programme du gouvernement Trudeau. Pour internet, le gouvernement de M. Legault fait beaucoup plus que celui de M. Trudeau. En effet, internet est un outil indispensable que tous devraient avoir accès. Présentement, dans les
régions, les gens peuvent avoir accès, mais ce n’est pas la fibre optique. Le choix que vous avez est par satellite et souvent, la qualité, la réception, est dépendante de la température et d’autres variables. De plus, les coûts sont beaucoup plus élevés par mois. Lorsque nous serons portés au pouvoir, nous allons procéder à des coupures importantes dans des programmes inefficaces, cesserons l’envoie de milliards de dollars à l’étranger qui ne sert aucunement aux intérêts de notre peuple, et récupérerons ces argents pour des programmes Canadiens, tel qu’instaurer internet dans nos régions. Nous créerons un programme au fédéral dans les plus brefs
délais qui s’accommodera à celui du gouvernement Legault. Ensuite, nous octroierons toutes les sommes nécessaires à ce grand branchement par fibre optique afin d’assurer à tous les foyers en région
une qualité exceptionnelle à un coût égale à celle des régions urbaines.»

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de