Actualités

Les motoneigistes invités à respecter les terres agricoles

mercredi le 26 janvier 2022
Modifié à 9 h 38 min le 26 janvier 2022

Ces affiches seront installées dans les sentiers qui empruntent les terres agricoles. (Photo Gracieuseté)

La Fédération de l’UPA de la Montérégie met en branle cette semaine une campagne de sensibilisation pour rappeler les règles de base d’une saine cohabitation entre l’agriculture et la pratique de la motoneige. 

« L’arrivée de l’hiver, combinée à la popularité de la motoneige, nous force à revenir à la charge avec nos messages de respect des terres agricoles. Nous souhaitons rappeler aux motoneigistes que la circulation hors sentiers, empiétant sur des terrains privés, est une pratique inacceptable qui peut causer d’importants dommages aux terres et aux cultures », affirme le président de la fédération, Jérémie Letellier.

Pour appuyer ses messages, la fédération procède en ce moment à la distribution de panneaux portant un message simple et précis : Pour une cohabitation durable – Circulez dans les sentiers. Ces panneaux feront leur apparition sur les terres des producteurs agricoles. 

« Afin que tous puissent profiter de l’hiver et que nous n’ayons pas de mauvaises surprises au printemps, je souhaite rappeler que la pratique de la motoneige en terre privée est rendue possible grâce un partenariat avec les producteurs agricoles qui acceptent de permettre le passage des sentiers sur leurs terres. Malgré l’excellente collaboration des clubs de motoneiges et malgré les consignes maintes fois répétées aux motoneigistes, certains d’entre eux oublient que le couvert de neige abrite souvent des cultures sensibles », d’ajouter M. Letellier.

QUELQUES RAPPELS POUR PROFITER DE LA SAISON :

•    Assurez-vous d’acheter votre droit d’accès pour accéder aux sentiers balisés; 
•    Respectez en tout temps les itinéraires permis; 
•    Ne vous aventurez pas en dehors des sentiers, d’une part pour votre propre sécurité, et d’autre part pour protéger les terres agricoles à proximité;
•    Rappelez-vous que les producteurs agricoles acceptent de bon cœur de partager une partie de leurs propriétés avec vous, mais qu’il serait très regrettable que cette collaboration soit ternie par des gestes isolés, mais lourds de conséquences. (M.P.)

 

Dernières nouvelles