Les organismes communautaires précisent leurs attentes

Par Katherine Harvey-Pinard
Les organismes communautaires précisent leurs attentes
(Photo : Pixabay)

Plusieurs organismes membres des Corporations de développement communautaire (CDC) Roussillon et des Jardins-de-Napierville se sont réunis à Châteauguay, le 23 octobre, afin de préciser leurs besoins en vue d’un nouveau Plan d’action gouvernemental en matière d’action communautaire (PAGAC).

Les éléments recueillis lors de ce dialogue permettront d’enrichir le mémoire rédigé par la Table régionale des organismes communautaires et bénévoles (TROC) de la Montérégie.

«Il nous paraissait primordial de contribuer à ces échanges pour que le prochain plan d’action du gouvernement réponde adéquatement à nos attentes pour la reconnaissance et le soutien des organismes communautaires», a souligné le président de la CDC et directeur d’Action sur la violence et intervention familiale (AVIF) Nycolas Renault.

Lors de la rencontre, il a été question de financement à la mission globale, de reconnaissance du milieu communautaire, de respect de l’autonomie, de cohérence de l’intervention gouvernementale ainsi que de promotion et de valorisation de l’action communautaire.

«Nous espérons qu’enfin nos demandes soient entendues et que le gouvernement se dote de moyens concrets et suffisants pour soutenir notre rôle essentiel dans le développement des communautés et le mieux-être des citoyens», a ajouté M. Renault.

L’appel de mémoire se termine le 6 décembre et sera suivi par des groupes de discussion et des rencontres particulières avec le Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. La démarche culminera par le lancement du PAGAC en début 2021.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de