Les rosés, ces mal-aimés

Serge Leduc, sommelier
Les rosés, ces mal-aimés
Serge Leduc avec Regine Sumeire

Avec l’arrivée de la belle saison, les vins rosés sont en vedette! Ainsi, sur le site de la SAQ, il y a plus de 500 références de vins rosés! Ce n’est pas rien. Alors pourquoi « mal aimé »? Simplement que la consommation de ceux-ci s’effectue à 80% entre mai et septembre. Normal, vous me direz, car ce ne sont que « des vins de piscines ». C’est ce genre de remarque qui me fait dire qu’ils sont mal aimés, car plusieurs d’entre eux sont à déguster tout au long de l’année, mais surtout à table. Du même souffle, je concède cependant que cette remarque s’applique parfaitement à certains d’entre eux. Et ce n’est pas un défaut car plusieurs de ceux-ci sont effectivement légers, voir sucrés et idéaux par une belle journée d’été.

Les vendanges

J’ai eu le plaisir de rencontre Régine Sumeire, propriétaire du Château La tour de l’évêque, situé en Provence. Malgré la période des vendanges (voir photo), elle a pris le temps de me faire faire le tour des vignes, de visiter ses installations et de déguster ses vins. De plus, ce vignoble est en culture biologique et grâce à des installations modernes, utilisant la gravité tant pour la vinification que l’embouteillage, cela permet de réduire au maximum l’utilisation de sulfites.

C’est là que l’on produit, entre autres, un rosé très connu des Québécois, soit le Pétale de rose qui est disponible à la SAQ depuis 1988!

Je vous propose ici des vins rosés secs, à apprécier à table, et ce tout au long de l’année.

 

Pétale de rose, AOC Côtes de Provence (425496)

 

Ce vin est le résultat de l’assemblage de huit cépages, dont les principaux sont cinsault, grenache et syrah. Il ne faut pas penser que ce vin à la robe pâle n’est pas présent en bouche. D’une qualité constante année après année, ce vin présente de belles notes de fruits rouges et florales. En bouche, l’acidité fraiche combinée avec une texture souple et ample en fera un compagnon idéal avec des fruits de mer ou avec du saumon fumé.

 

Prix 20.80$

 

Domaine du vieil Aven Tavel (640193)

 

Ici aussi, ce vin est un assemblage de huit cépages dont 50% de grenache qui explique en partie sa couleur d’un rose intense. Offrant des notes de framboise et une pointe d’épices, ce vin est invitant. Rafraichissant et bien présent en bouche, c’est définitivement un rosé de repas. Il saura accompagner des viandes blanches grillées telle une poitrine de poulet ou un filet de porc.

 

Prix 18.85$

 

Domaine de Gournier (464602)

 

L’assemblage de six cépages (dont merlot et syrah) en font un rosé de couleur saumon. Les notes de fruits rouges sont invitantes. En bouche, il est rafraichissant et bien présent. Il saura être agréable à l’apéro et aussi pour accompagner des crevettes grillées ou un poisson blanc. À prix fort intéressant.

 

Prix 11.80$

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de