L’UMQ lance une campagne pour contrer l’intimidation envers les élus

Par Yanick Michaud
L’UMQ lance une campagne pour contrer l’intimidation envers les élus
Les déclarations agressives et les gestes d’intimidation à l’égard des élus municipaux se multiplient, cependant, le respect, la tolérance et la civilité sont fondamentaux dans le partage d’idées et la diversité de points de vue, selon le maire de Beauharnois Bruno Tremblay. (Photo : Archives)

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) lance une campagne nationale ayant pour thème « La démocratie dans le respect, par respect pour la démocratie ».

Pour l’UMQ, le début de l’année est une belle occasion pour lancer cette initiative, étant donné que 2021 sera un moment fort de la vie démocratique municipale.

Effectivement, en prévision du scrutin municipal de novembre, cette campagne de l’UMQ a pour objectif d’inciter les gens à se présenter en politique et à s’investir dans la sphère publique.

« Cela passe par la valorisation de la démocratie municipale et la consolidation du lien de confiance qui unit les citoyens à leurs institutions démocratiques », souligne la mairesse de Mercier Lise Michaud dont la municipalité adhère au programme tout comme la Ville de Beauharnois.

Un appui fort

« Les déclarations agressives et les gestes d’intimidation à l’égard des élus municipaux se multiplient. Particulièrement sur les médias sociaux considérant leur facilité d’utilisation et leur accessibilité. Ce phénomène a pris de l’ampleur en 2020, pendant la crise sanitaire. La présence d’opinions divergentes est essentielle pour une société démocratique saine. Cependant, le respect, la tolérance et la civilité sont fondamentaux dans le partage d’idées et la diversité de points de vue », déclare le maire de Beauharnois Bruno Tremblay.

Lors d’une prochaine séance du conseil municipal, les élus entendent adopter une déclaration d’engagement en appui à la campagne de l’UMQ.

« Ce geste est important. On veut prendre soin collectivement de notre démocratie. Rappelons-nous que les élus et les titulaires de charges publiques s’engagent quotidiennement pour le mieux-être de leur population. Il faut favoriser l’engagement politique, et non pas le décourager », conclut le premier magistrat de la Ville.

D’ailleurs, au cours des prochaines semaines, les municipalités du Québec seront invitées à adopter une déclaration d’engagement par le biais d’une résolution de leur conseil municipal. « Ce geste est important. On veut prendre soin collectivement de notre démocratie. Rappelons-nous que les élues et élus et les titulaires de charges publiques s’engagent quotidiennement pour le mieux-être de leur population. Il faut favoriser l’engagement politique, et non pas le décourager », lance la présidente de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy.

« Cette déclaration réitère la fierté des élus de servir nos concitoyens et lance un appel fort pour que les débats démocratiques se fassent dans le respect. Il n’est pas acceptable que des personnes qui exercent une responsabilité publique soient intimidées, poussées à la démission ou parfois même menacées de mort », explique Lise Michaud.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires