Éducation
Actualités

VIDÉO -L'année scolaire amorcée avec optimisme au Cégep de Valleyfield

vendredi le 10 septembre 2021
Modifié à 11 h 32 min le 10 septembre 2021
Par Yanick Michaud

Marc Rémillard est heureux de voir comment les choses se déroulent actuellement dans le cégep de Valleyfield dont il est le directeur général. (Photo Journal Saint-François – Yanick Michaud)

Après une année rocambolesque marquée par une pandémie, des cours offerts à distance, quelques cas, mais pas de foyers d’éclosion, le directeur général du Cégep de Valleyfield, Marc Rémillard est heureux de vivre une rentrée qui se rapproche de la normalité.

« Avec cette promesse d’avoir une session en présentiel, nous sommes heureux. Le 23 août, nous avons vécu une belle rentrée avec du 100 % présentiel. Nous voulons que les gens soient sur nos campus », indique-t-il, quelques jours après cette rentrée attendue.

Il ajoute que le taux de vaccination chez le personnel, mais aussi pour les étudiants, est très élevé actuellement. « Nous sommes confiants que les choses iront bien. C’est le retour à l’école, mais aussi le retour en force des activités sportives. Les inscriptions sont amorcées au socioculturel. Ça va », lance Marc Rémillard, souriant.

Un plan stratégique sur deux ans

Le cégep, qui vient d’adopter une nouvelle facture visuelle, planchait sur un plan stratégique au moment où le monde a été mis sur pause en raison du virus. « Nous étions pour le déployer. Mais il a été mis de côté au début de la pandémie. Maintenant, nous sommes fiers de présenter le plan 2020-2022. Habituellement, les plans sont pour cinq ans. Mais cette fois, c’était l’occasion de nous renouveler et nous avons choisi de le faire pour deux », explique le directeur général.

Ce plan regroupe les orientations et les axes d’intervention que l’on veut emprunter dans l’institution d’enseignement qui célèbre le dimanche 5 septembre, ses 125 ans. « En 1896, le Collège accueillait ses premiers étudiants. Que des garçons. Parmi les objectifs, il s’agissait de retenir les étudiants dans la région, de les attirer, de les garder ici. Éviter l’exode. C’est encore d’actualité aujourd’hui », prétend celui qui croit que le cégep, selon des études, pourrait accueillir 3000 étudiants par année d’ici 2030.

En ce sens, les Centres d’études de Saint-Constant et de Vaudreuil-Dorion servent à conserver une partie des cerveaux et des élèves qui veulent possiblement évoluer dans la région à l’issue de leurs études collégiales. Le cégep vise ainsi dans le plan la réussite et la persévérance, le développement des pratiques et le positionnement dans son milieu.

Une année qui a brassé les choses

L’année 2020-2021 aura permis de brasser les cartes. Mais aussi de réussir à prouver des choses. « Les moyens d’apprentissage et d’enseignement ont été adaptés. Rapidement. Ça a été une année forte en changements. Mais ça a permis de favoriser la persévérance », plaide Marc Rémillard, énumérant les services d’aide mis en place pour les étudiants. Cours préalables adaptés, camps pédagogiques en français et en mathématiques, centres d’aide, les programmes de tutorat.

En plus de l’interne, des travaux externes ont permis au cégep de se refaire une courte beauté à l’arrière de l’établissement. Des travaux nécessaires qui ont reçu une subvention de 2 M$.

Ainsi le Cégep de Valleyfield peut envisager l’avenir, à court, moyen et long terme avec beaucoup d’optimisme et d’enthousiasme.

 

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous