Pari réussi pour un organisme voué à faire bouger les jeunes

Pari réussi pour un organisme voué à faire bouger les jeunes

Des élèves de l’école Notre-Dame-de l’Assomption, à Châteauguay, pendant un cours de danse.

Crédit photo : (Le Soleil de Châteauguay-Andrew Clark)

Un programme mis sur pied il y a sept ans pour faire bouger les jeunes de manière «équitable» et «non compétitive» connait un bon succès dans les écoles où il est implanté.

«Bouge au Max» est un organisme à but non lucratif qui finance le salaire de ses instructeurs par l’inscription aux activités. Il a été lancé dans le but d’offrir des activités «de qualité» à «un prix équitable» (environ 6$ par cours). Ce, pour favoriser le développement psychomoteur de l’enfant tout en privilégiant la notion de plaisir plutôt que celle de compétition. «Pour ce faire, les règles des activités de hockey et de soccer, par exemple, ont été déconstruites pour briser cet esprit de compétition qui s’installe dès que les règles sont connues», indique Guy Turcotte, impliqué dans l’organisme en tant que bénévole.

La danse haut la main

(Photo: Andrew Clark)

Parmi les activités offertes, la danse est celle qui est la plus choisie. Elle constitue 50% des quelque 780 inscriptions pour la saison en cours. Les activités sont offertes le matin, à l’heure du dîner ou après les classes, selon les disponibilités des gymnases de chaque école participante.

Expansion limitée

«Bouge au Max» grandit toujours un peu chaque année, avec une offre d’activités plus variée et plus d’écoles à sa liste. Mais il reste toutefois limité dans son expansion, fait savoir M. Turcotte.  Car il doit composer avec la disponibilité des plateaux dans les écoles, «où la gestion des déplacements des élèves peut parfois s’avérer compliquée», note-t-il. Et avec l’horaire des animateurs, pour la plupart des étudiants en éducation. «Et on ne veut pas engager n’importe qui», ajoute M. Turcotte.  Actuellement, l’organisme est implanté dans huit écoles de la région et emploie 10 instructeurs à temps partiel et une responsable des activités à temps plein.

C’est une subvention de la Fondation Lucie et André Chagnon qui a permis de lancer ce programme il y a sept ans.

Écoles desservies

  • Des Bons-Vents (Mercier)
  • Saint-René (Mercier)
  • Saint-Joseph (Mercier)
  • Gérin-Lajoie (Châteauguay)
  • Notre-Dame-de-l’Assomption (Châteauguay)
  • Mary-Gardner (Châteauguay)
  • Saint-Wilibrord (Châteauguay)
  • Félix-Leclerc (Saint-Constant)

Exemple d’activités offertes

  • Danse (multi, funky, hip-hop, Cheerleading)
  • Soccer
  • Multi-Sport
  • Cuisines Petits Chefs
  • Hockey «Cosmo»

Commenter cet article

avatar