Actualités

Quel lien existe-t-il entre l’ADN et les effets de la caféine sur le corps?

vendredi le 14 janvier 2022
Modifié à 17 h 08 min le 14 janvier 2022
Par Textuel

La caféine est le psychostimulant le plus consommé dans le monde. (Photo – gracieuseté)

Café, thé, boissons énergisantes, colas et chocolat vous font envie? Tous ces aliments contiennent de la caféine, le psychostimulant le plus consommé à travers le monde. Mais saviez-vous que selon votre code génétique, cette substance pouvait avoir des effets positifs ou négatifs sur votre corps? Tour d’horizon.

Des sensations variées
La caféine, lorsque consommée occasionnellement, a pour effet d’augmenter la pression artérielle et de dilater les vaisseaux sanguins. Cela peut se traduire par une sensation de bien-être pour certaines personnes et par des palpitations cardiaques désagréables pour d’autres. Ce phénomène s’explique notamment par un enzyme qui a pour fonction de permettre aux reins d’éliminer la caféine. Une variation génétique permet d’effectuer cette tâche plus ou moins rapidement. Ainsi, la caféine a un effet pratiquement nul chez les métaboliseurs rapides et peut, entre autres, augmenter les risques d’hypertension chez les métaboliseurs lents ou intermédiaires. 

Le désir de consommer
La quantité de café consommée au cours d’une journée a également un lien avec l’ADN. Certains gènes ont une incidence sur le nombre de tasses bues quotidiennement en plus de l’effet sur l’organisme occasionné par la caféine. Ces séquences génétiques déterminent l’envie de consommer ce type de produit stimulant, la fréquence de ce désir et son intensité.

Votre consommation de caféine vous préoccupe? Parlez-en à votre médecin!