Rassemblements de Noël : une décision sera prise le 11 décembre

Par Geneviève Michaud
Rassemblements de Noël : une décision sera prise le 11 décembre
Le premier ministre François Legault (Photo : Capture d'écran)

Les hospitalisations ayant dépassé le cap des 700 en date du 30 novembre et certains hôpitaux se trouvant en situation critique, comme l’hôpital Pierre-Boucher à Longueuil, le gouvernement se donne 10 jours pour trancher au sujet des deux rassemblements permis pour Noël.

«Le nombre de cas reste élevé et on a une hausse importante des hospitalisations, a exprimé d’entrée de jeu le premier ministre François Legault, en point de presse mardi. Après 9 mois, beaucoup de personnes du système de la santé sont fatiguées. Actuellement, on a 6542 employés en congé de maladie ou en retrait préventif, et ça augmente chaque jour.»

«Actuellement, on ne va pas dans la bonne direction. Si le nombre d’hospitalisations continue d’augmenter, ce ne sera pas possible d’avoir les deux rassemblements à Noël.»

 

– François Legault

Dans un certain nombre d’hôpitaux à travers la province, dont Pierre-Boucher, on approche de la limite du nombre de patients COVID qui peuvent y être traités, a ajouté le premier ministre.

«On est sur le bord d’atteindre la limite où il faudra délester plus d’activités, ce qu’on ne souhaite pas. On se donne donc 10 jours pour prendre une décision à propos des rassemblements de Noël. Et la situation dans les hôpitaux sera le critère le plus important dans la décision finale.»

Malgré tout, le ministre de la Santé Christian Dubé considère que le Québec est en meilleure posture que d’autres endroits dans le monde.

«Si on compare notre 1000, 1200, 1300 cas quotidiens qu’on vit depuis presque un mois, on aurait pu être à 3000, 4000 cas si on se compare à d’autres pays. Notre premier objectif était de casser la vague et d’atteindre un niveau de stabilisation. Sur ce point-là, on doit remercier les Québécois et le personnel de la santé parce qu’on a réussi, même si on le trouve fragile à protéger notre système de santé.»

Des vaccins dès janvier ?

«Le gouvernement fédéral doit nous fournir des vaccins prochainement, a par ailleurs indiqué François Legault. On espère le plus rapidement possible et dans le plus grand nombre possible.»

Selon le premier ministre, le Québec est prêt à commencer à vacciner dès le 1er janvier.

Le fédéral parlerait d’environ 700 000 doses pour le Québec au cours des trois premiers mois. «Évidemment, on souhaiterait en avoir plus», a souligné M. Legault.

«En attendant le vaccin, il faut se le dire, les prochains mois vont être difficiles», a-t-il ajouté, précisant que l’ensemble de la planète est actuellement dans le haut de la deuxième vague.

«Le virus est très coriace.»

 

– François Legault

Situation préoccupante dans les RPA

Se félicitant de la grande amélioration de la situation dans les CHSLD de la province, le premier ministre a indiqué que le gouvernement est préoccupé par ce qui se passe dans les résidences privées pour aînés (RPA), où les résidents sont plus autonomes et donc souvent plus mobiles.

En date du 30 novembre, 37 RPA à travers la province présentaient des taux d’infection de plus de 15% de leurs résidents, et seulement 10 CHSLD.

«Je lance un appel spécial aux directions, au personnel mais aussi aux résidents des RPA : il faut être prudents.»

Attention au magasinage

Le premier ministre a par ailleurs invité les Québécois à respecter les règles lors de leur magasinage des Fêtes.

En plus de leur rappeler de porter leur masque et de respecter la distanciation de 2 mètres, François Legault a encouragé les clients à faire leur magasinage le plus rapidement possible.

La vice-première ministre Geneviève Guilbault devrait par ailleurs annoncer dans les prochains jours des mesures pour s’assurer que toutes les règles nécessaires sont appliquées dans les centres commerciaux et les magasins à grande surface.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires