Sept bébés nés le 1er janvier à Châteauguay

Par Michel Thibault
Sept bébés nés le 1er janvier à Châteauguay
Mikaël Guérin-Laflamme et Caryn Lachapelle avec leur fille Zoélie. (Photo : Michel Thibault)

Le jour de l’An a donné lieu à d’intenses vagues d’émotions au Pavillon des naissances de l’hôpital Anna-Laberge à Châteauguay. Sept femmes y ont accouché.

«Ce n’est pas exceptionnel, ça arrive 7 bébés en 24 heures. Mais c’est totalement différent du 1er janvier l’an passé», a indiqué Linda Brabant, infirmière assistante-chef. Le 1er janvier 2019, aucune naissance n’est survenue à Châteauguay.

Anne-Sophie première

Parmi les sept arrivés le premier jour de 2020, Anne-Sophie a parti le bal. Stéphanie Demers l’a eue à 1h11. Elle et son conjoint Matthew King habitent Brossard. «On connaissait la réputation de l’hôpital», a observé la nouvelle maman pour expliquer sa présence à Châteauguay. Et est-ce que le Pavillon des naissances est à la hauteur de sa réputation ? «Oui, ils donnent des bons soins», ont assuré les deux parents d’une petite-fille en bonne santé, de 7lbs et 14 oz. Le couple a préféré ne pas partager de photo.

Madame Caryn

Responsable de la Gazette de l’école primaire Saint-Jude, soutenue par Le Soleil de Châteauguay, Caryn Lachapelle fait partie du groupe des sept. Madame Caryn est devenue maman à 4h59 le 1er janvier. Zoélie Guérin est le premier enfant de l’enseignante et de son conjoint Mikaël Guérin-Laflamme, également enseignant. «Tout le monde se porte bien», a souligné Mme Lachapelle. «Ça commence bien l’année !» a lancé fièrement son conjoint. Le couple de Beauharnois a aussi encensé le personnel de l’hôpital. «Les infirmières sont vraiment gentilles», a souligné Caryn Lachapelle.

Zoélie, fille de Mikaël Guérin-Laflamme et Caryn Lachapelle. (Photo Michel Thibault)

D’où vient le joli prénom Zoélie ? «Une élève de ma classe portait ce nom l’an dernier. On le trouvait beau», a expliqué le papa, prof de maternelle à l’école Montpetit à Saint-Chrysostome.

Jour joyeux

Travailler au Pavillon des naissances au Jour de l’An revêt un caractère spécial. «C’est toujours joyeux, c’est toujours positif. Ça se passe dans une ambiance festive», a témoigné Linda Brabant.

Beautés tricotées

Le bébé de l’année a reçu en cadeau des tuques et mitaines pour la garder bien au chaud. « C’est ma mère de 77 ans qui a tricoté ces beautés !!! » a indiqué Caroline Beaulieu, infirmière au Pavillon de la naissance de l’hôpital Anna-Laberge, dans un courriel accompagné d’une photo des œuvres de sa maman.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de