«Si on veut casser la vague, on doit minimiser nos contacts sociaux»- le ministre de la Santé

Par Valérie Lessard
«Si on veut casser la vague, on doit minimiser nos contacts sociaux»- le ministre de la Santé
(Photo : Facebook)

Le ministre de la Santé du Québec Christian Dubé implore la population de réduire ses contacts sociaux dans les prochains jours et les prochaines semaines pour «casser» la deuxième vague de COVID-19 qui a commencé. «Si on continue comme ça, on va rentrer dans le mur», a-t-il martelé en point de presse le jeudi 24 septembre. 

Ce message s’adressait à tous les Québécois peu importe la région ou le code de couleur dans lequel ils se trouvent. «La contamination vient de nos rassemblements en famille et entre amis. C’est là qu’on se fait mal entre nous, mentionne-t-il. Si on continue comme ça, on va rentrer dans le mur. Au contraire, si on fait des efforts maintenant, ça va faire une différence.»

Il demande donc d’éviter : «les soupers de famille, les rencontres entre amis, les barbecues, les anniversaires, les mariages, les funérailles; toutes les occasions où on multiplie les contacts». Les contacts nécessaires pour le gouvernement sont ceux reliés au travail et à l’école.

L’objectif du gouvernement avec cette demande est d’éviter un confinement comme au printemps. «Si on veut être capable de rester déconfinés, être capable d’aller travailler, d’aller à l’école, de protéger notre réseau de la santé, il faut continuer à suivre les mesures sanitaires. Parce que si on ne les suit pas, on ne sera plus capable de garder cet équilibre-là», dit M. Dubé.

Le directeur national de la Santé publique Horacio Arruda a souligné l’importance de contrôler la transmission communautaire. «On sent une tendance légère à l’augmentation des hospitalisations et des soins intensifs, mais on n’est pas encore dans le mur», indique-t-il. La transmission se fait chez les plus jeunes, qui sont moins à risque de complications. Si cette transmission augmente, les effets chez les populations vulnérables seront senties plus tard, selon M. Arruda.

Temps d’attente du dépistage en direct

Le ministre de la Santé a annoncé lors de ce point de presse que le temps d’attente en direct des centres de dépistage est désormais disponible en ligne. Après vérification cependant, ceux en Montérégie n’y figuraient pas au moment d’écrire ces lignes.

M. Dubé s’est dit heureux de voir que son appel à la population pour recruter des professionnels intéressés à participer au dépistage et au traçage ait été rapidement entendu. Au moins 4000 personnes se sont inscrites sur la plateforme jecontribue.ca. Il invite les gens intéressés à continuer de s’inscrire sur la plateforme.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
5 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Pas de temps d'attente en direct pour le dépistage en Montérégie - Le Soleil de Châteauguay
20 jours

[…] gouvernement a annoncé le 24 septembre que les temps d’attente des cliniques de dépistage sans rendez-vous étaient désormais disponibles en temps réel sur […]

trackback
Pas de temps d’attente en direct pour le dépistage en Montérégie - Journal Saint-François
20 jours

[…] gouvernement a annoncé le 24 septembre que les temps d’attente des cliniques de dépistage sans rendez-vous étaient désormais disponibles en temps réel […]

trackback
Pas de temps d’attente en direct pour le dépistage en Montérégie - Le Reflet
20 jours

[…] gouvernement a annoncé le 24 septembre que les temps d’attente des cliniques de dépistage sans rendez-vous étaient désormais disponibles en temps réel […]

trackback
Pas de temps d’attente en direct pour le dépistage en Montérégie - Le Courrier du Sud
19 jours

[…] gouvernement a annoncé le 24 septembre que les temps d’attente des cliniques de dépistage sans rendez-vous étaient désormais disponibles en temps réel […]

trackback
No live waiting time for screening in Montérégie -
19 jours

[…] government announced on September 24 that waiting times walk-in screening clinics were now available in real time on Internet. However, this is not the […]