Souvenirs des vents épouvantables

Par Valérie Lessard
Souvenirs des vents épouvantables

Des vents violents accompagnés de rafales allant jusqu’à 100 km/h ont plongé la région dans le noir vendredi. Les dégâts matériels sont importants.  

De nombreux arbres matures ont cédé sous la force du vent. Certains sont tombés sur les terrains, sur des maisons, des autos et d’autres dans la rue. Chez Sophie Dumontier, résidente de la rue Scott à Châteauguay, un imposant conifère de 50 ans s’est effondré tout juste entre le gazebo et la piscine. «Nous avons eu de la chance qu’il ne tombe pas sur la maison», commente-t-elle.

Les rafales ont eu raison de bien des abris d’autos et de certaines toitures, dont celle du magasin Rona de la rue Principale à Châteauguay.

Ces dégâts ont occasionné d’importantes pannes d’électricité. Au plus fort de la tempête, vendredi après-midi, plus de 14 500 clients d’Hydro-Québec étaient privés de courant dans la région, dont 12 700 dans le secteur de Châteauguay. Certains foyers ont dû attendre jusqu’à samedi soir et dimanche avant d’être reconnectés.

Une centaine d’appels d’urgence

Les services d’urgence n’ont pas chômé. Les pompiers de Châteauguay ont répondu, vendredi, à au moins une centaine d’appels pour des arbres, des structures et des fils tombés. Ils ont travaillé en collaboration avec les travaux publics. «J’étais en communication constante avec le directeur des travaux publics pour m’assurer qu’il y ait des travaux d’émondage et de signalisation. Ça s’est très bien passé», résume le directeur du service incendie de Châteauguay Patrick Desmarais.

Les pompiers ont fait des tournées des secteurs sans électricité pendant la fin de semaine. «On vérifiait si les gens avaient besoin d’une assistance quelconque. Les gens n’ont pas demandé d’hébergement temporaire», explique M. Desmarais.

Aucun blessé n’a été rapporté en lien avec les pannes et le vent.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de