Suspension du hockey en zone rouge : les joueurs de Beauharnois déçus, ceux de Sainte-Martine jouent seuls

Marie-Josée Bétournay-collaboration spéciale
Suspension du hockey en zone rouge : les joueurs de Beauharnois déçus, ceux de Sainte-Martine jouent seuls
Les Blizzards disputeront les parties sans leurs pairs de Beauharnois, en octobre. (Photo : Gracieuseté Les Blizzards de Sainte-Martine)

La Fédération du hockey mineur de Beauharnois se dit «déçue» de la décision de Québec de suspendre jusqu’au 28 octobre les compétitions sportives dans les municipalités en zone rouge, à la suite de la deuxième vague de la COVID-19.

«Les enfants paient. Ils ont besoin de bouger, de socialiser. Québec aurait pu proposer d’autres solutions», lance Dominique Leduc, présidente du conseil d’administration de la Fédération.

À Beauharnois, l’arrêt des activités touche 200 hockeyeurs de Beauharnois, Saint-Étienne-de-Beauharnois et Saint-Louis-de-Gonzague, âgés de 4 à 21 ans. La Fédération du hockey mineur de Beauharnois entend tout de même demeurer active. Durant la pause forcée, elle souhaite organiser des défis reliés au sport et à l’alimentation auprès des jeunes, pour préserver le lien les unissant aux bénévoles. Il est encore trop tôt pour connaître le contenu des défis, explique Mme Leduc. Le 8 octobre, la présidente du conseil d’administration sollicitait l’appui des partenaires régionaux.

Remaniement des équipes chez les Blizzards

La décision de Québec a nécessité un remaniement des équipes des Blizzards, rattachés à l’Association régionale du hockey mineur de Sainte-Martine, en zone orange. L’organisme, jumelé à la Fédération du hockey mineur de Beauharnois, maintient son calendrier.

D’ici le 28 octobre, les 140 jeunes de 4 à 18 ans issus des municipalités de Sainte-Martine, Howick et Saint-Urbain-Premier disputeront des parties entre eux. Les Blizzards, qui anticipaient la décision du gouvernement, ont commencé la réorganisation des équipes au début octobre. «Quand le code de couleurs a changé à la fin septembre, on a pensé que Beauharnois deviendrait rouge. On a prévu un plan», mentionne Geneviève Jolicoeur, secrétaire, responsable des communications et responsable sanitaire au sein de l’organisation.

Mme Jolicoeur explique que les jeunes «sont tristes et déstabilisés» à la suite du départ de leurs pairs de la Fédération du hockey mineur de Beauharnois. Elle ajoute que l’enthousiasme demeure chez les bénévoles et les parents. «On garde espoir que l’on reprenne les activités avec Beauharnois», affirme Mme Jolicoeur.

Si la municipalité de Sainte-Martine verse en zone rouge, les Blizzards adopteront la même ligne de conduite que la Fédération du hockey mineur de Beauharnois, conclut Mme Jolicoeur.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires