Un devoir citoyen qui sauvera des vies selon l’AQDR

Par Yanick Michaud
Un devoir citoyen qui sauvera des vies selon l’AQDR
Le port du masque obligatoire est applaudi et encouragé par les membres de l’AQDR, qui compte plus de 25 000 membres. (Photo : Courtoisie)

L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) souligne sa satisfaction à l’égard de la mesure prise par les autorités sanitaires pour obliger le port du couvre-visage dans les lieux publics, en vigueur depuis le 18 juillet.

L’AQDR souscrit à cette mesure devenue raisonnable et nécessaire. Elle est d’avis que cette obligation contribuera à limiter, voire à enrayer de possibles foyers d’éclosion alors que la Santé publique craint une seconde vague à l’automne.

« Cette pandémie a engendré beaucoup trop souffrances chez les familles québécoises pour ne pas être prise au sérieux alors qu’à moyen terme, aucun vaccin ne pointe à l’horizon. Bien que l’on puisse comprendre les réactions de gens opposés à cette obligation, il est nécessaire de tout mettre en œuvre, incluant cette mesure coercitive. Afin de contrer les ravages causés par cette grave pandémie. Et ainsi sauver des vies », indique Pierre Lynch, président de l’AQDR nationale.

Encouragés à le porter

L’Association, qui regroupe près de 25 000 membres, rappelle que plus de 5600 personnes ont jusqu’ici perdu la vie en raison de la COVID-19. De ce nombre, une grande majorité de personnes aînées vivaient en institution publique ou privée ou encore à domicile.

L’AQDR invite ses membres et leurs entourages à respecter cette obligation comme un devoir citoyen de protection mutuelle.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de