Un feu de cheminée qui aurait pu tourner au drame

Par Valérie Lessard
Un feu de cheminée qui aurait pu tourner au drame
Le feua pris naissance dans la cheminée de la résidence située au 170, rue Carlyle Est à Châteauguay le 19 novembre. (Photo : Le Soleil-Valérie Lessard)

Les pompiers de Châteauguay sont intervenus dans une résidence de la rue Carlyle Est peu avant minuit dans la nuit du 19 au 20 novembre. Toute la maisonnée était sortie à l’arrivée des pompiers. Un scénario qui aurait pu être plus dramatique si le feu avait débuté quelques heures plus tard, au moment où tout le monde dormait, car il n’y avait pas d’avertisseur de fumée fonctionnel sur place, souligne le Service incendie.

Les pompiers avaient été appelés pour répondre à un feu de cheminée.  «À notre arrivée on avait une bonne scène devant nous, relate Richard Perras, chef aux opérations à la caserne de Châteauguay. Ça brûlait en bas de la cheminée et en haut de la corniche. On a rapidement appliqué de l’eau pour faire baisser les flammes le temps de faire une recherche pour s’assurer qu’il n’y avait pas de propagation au bâtiment.»

M. Perras explique que la configuration du toit, dit thermos, a permis de limiter la propagation à l’intérieur de la maison.

Le chef aux opérations rappelle l’importance d’avoir des avertisseurs de fumée fonctionnels dans sa maison. Dans le cas de la résidence rue Carlyle Est, les occupants sont nouvellement propriétaires et n’en avait pas encore installé dans toutes les pièces selon le pompier. «Mets le même feu à deux heures du matin. C’est certain que ça se propage à la grandeur de la maison. Tout le monde dort et, là, on aurait pu avoir des morts», mentionne-t-il. Ce soir-là, des membres de la famille étaient encore debout lorsque l’incendie a débuté. Tout le monde a donc pu sortir rapidement, incluant les animaux de compagnie.

Incendie au 170, rue Carlyle Est à Châteauguay le 19 novembre.
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires