Un guide pour prévenir l’intimidation et la violence dans les écoles

Katherine Harvey-Pinard
Un guide pour prévenir l’intimidation et la violence dans les écoles
Plus d’une quarantaine d’intervenants étaient présents lors du dévoilement du Guide des ressources en prévention de l’intimidation et de la violence (Photo : Katherine Harvey-Pinard)

Le comité régional de concertation contre l’intimidation et la violence a dévoilé, le 20 novembre, un outil qui s’avèrera précieux pour les personnes devant intervenir en cas d’intimidation et de violence dans les écoles primaires et secondaires.

Le Guide des ressources en prévention de l’intimidation et de la violence répertorie les actions préventives ou directes ainsi que les ressources pouvant aider les intervenants scolaires en cas de besoin.

Mis sur pied par le comité régional de concertation en collaboration avec plusieurs partenaires communautaires, tels la Re-Source et le Centre d’aide aux victimes d’actes criminels de la Montérégie, ainsi que les services de police de Roussillon, de Châteauguay et de Mercier.

«Il y a tout plein d’exemples de bonnes interventions, mais l’objectif est aussi de réseauter, explique l’une des instigatrices du projet, psychoéducatrice et responsable du dossier intimidation et violence/dépendance à la CSDGS, Claudia Poulin. Souvent, on m’appelle pour certaines problématiques, mais je ne peux pas répondre à tout. On a plein de beaux partenaires. Les services de police font beaucoup de prévention aussi. Souvent, c’est comme si les écoles ne savent pas où aller chercher l’information. Le guide leur permet de savoir qui appeler. Ça leur indique quel service peut leur répondre selon la problématique.»

Quatre grands thèmes
Le comité a sondé différents intervenants dans les écoles de la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries (CSDGS) afin de déterminer les thématiques à aborder dans le Guide. On y retrouve quatre thèmes, soit la violence dans les relations amoureuses, la banalisation des paroles et gestes en lien avec la sexualité dans les relations amoureuses, la cyberintimidation et la banalisation des paroles et gestes de violence entre les élèves.

Les intervenants ont également des idées de suggestions à donner aux parents qui auraient besoin d’intervenir auprès de leur jeune.

«C’est avec beaucoup de fierté que nous le [le guide] partageons au sein de tous les établissements de la CSDGS pour qu’ils puissent atteindre le but visé: assurer le développement social, affectif et scolaire des élèves dans un milieu sain et sécuritaire», note Mme Poulin.

L’outil devrait être disponible bientôt en version numérique.

Le Guide
Le document est fait sous forme de pochette dans laquelle sont classées des fiches thématiques et les ressources associées. Pour chaque ressource, on retrouve la clientèle, le territoire couvert, les services offerts, les coûts et les coordonnées.

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
MartinFrank Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Notifier de
Frank
Guest
Frank

C’est moi, ou il y a 17 femmes et 0 homme sur cette photo?
Un comité formé uniquement d’intervenantes féminines et aucun masculin ne me semble pas très représentatif de la clientèle ciblée.
Allô l’inclusion et la diversité….

Martin
Guest
Martin

Si je ne me trompes, la majorité des cas de violences et d’intimidations impliquent des garçons, mais aucun homme n’a participé à la création de ce guide? Et ben.