Un Merciérois raconte l’astronaute David Saint-Jacques

Par Valérie Gagnon
Un Merciérois raconte l’astronaute David Saint-Jacques
Alexandre Provost au Salon du livre de Montréal. (Photo : Gracieuseté)

Alexandre Provost, de Mercier, se sent privilégié d’avoir écrit une partie de l’histoire de l’astronaute David Saint-Jacques. Il est au Salon du livre de Montréal jusqu’au 19 novembre pour en discuter avec les jeunes intéressés. 

Raconte-moi David Saint-Jacques est le titre de sa parution de la collection Raconte-moi. Cette série s’adresse aux lecteurs âgés de 8 à 12 ans. M. Provost a déjà écrit l’histoire de la gouverneure générale du Canada, Julie Payette, en 2015. « Je me suis toujours intéressé au côté scientifique des choses, à l’astronomie et à la conquête spatiale », indique-t-il. Grâce à son contact avec Réjean Tremblay, le passionné d’écriture a eu la chance de publier ces livres.  

« C’est un bon timing puisque David Saint-Jacques part le 3 décembre en mission à la Station spatiale internationale pendant six mois », laisse entendre le Merciérois. 

Imprégné par le sujet, le principal intéressé dresse le portrait du scientifique avec brio. 

« Pour la première fois, un astronaute va porter une combinaison qui va analyser des données physiologiques de l’être humain. Ingénieur, astrophysicien et médecin, David Saint-Jacques est un être inspirant, croit Alexandre Provost. C’est un gars qui a un bagage incroyable. Il parle plusieurs langues. Il est aussi un artiste. C’est ça qui est fascinant, il joue de la flute japonaise », illustre-t-il. 

 Vulgariser pour inspirer 

«La raison pour laquelle j’écris ces livres-là, c’est pour inspirer les jeunes», confie-t-il. Dans la publication, Alexandre Provost dresse les moments charnières du cosmonaute de façon imagée. L’auteur vulgarise certains faits que le scientifique lui a exposés lors d’une rencontre. « Comme il m’avait expliqué, le corps humain dans l’espace réagit différemment, et en vulgarisant, il me disait que le corps est un peu paresseux. Quand il est dans l’espace, il n’y a pas de gravité et les os se disent qu’ils n’ont pas besoin d’être aussi fort. Ils (les os) réagissent comme quelqu’un qui fait de l’ostéoporose. En allant dans l’espace, il pourra trouver comment les os peuvent être plus solides », fait-il part. 

Quelques illustrations de Félix Girard sont insérées dans le livre.  Édités par Les Éditions Petit Homme, 5000 exemplaires sont disponibles.  

L’auteur 

Alexandre Provost a étudié en littérature et en journalisme. Il a écrit des textes pour la télévision dans le cadre de la première saison de l’émission Les Jeunes Loups de Réjean Tremblay. Il travaille chez Groupe DPJL, à Châteauguay. Il a deux enfants âgés de 11 et 13 ans.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Normand Dorais
Normand Dorais
1 année

Très fier de toi mon ami Alexandre