Un projet 31 unités refusé à Châteauguay : «une claque au visage» pour la FROHME

Par Valérie Lessard
Un projet 31 unités refusé à Châteauguay : «une claque au visage» pour la FROHME
Martin Bécotte, directeur de la FROHME. (Photo : Le Soleil-Valérie Lessard)

La Fédération régionale des OSBL d’habitation de la Montérégie et de l’Estrie déplore que son projet de créer 31 nouveaux logements à Châteauguay n’ait pas été accepté dans le cadre du programme d’Initiative pour la création rapide de logements(ICRL) du gouvernement fédéral. Le financement de ce projet aurait permis la conversion d’un immeuble commercial en logis dont plusieurs auraient pu être livrés dès juillet 2021, assure l’organisation.

La mise sur pied de l’ICRL par le gouvernement du Canada était une opportunité pour les organisations communautaires de déposer des projets de construction de nouveaux logements. «C’est un des meilleurs programmes depuis 35 ans», reconnait le directeur de la FROHME, Martin Bécotte. Comme son nom l’indique, l’Initiative de création rapide de logements permet d’accélérer considérablement le processus. «En temps normal, les délais sont très longs. Ça peut prendre entre 3 et 10 ans pour construire de nouveaux logements», fait part M. Bécotte.

À la suite de l’annonce du nouveau programme, les organismes disposaient d’un délai de 62 jours pour déposer une demande, indique la FROHME. Leur projet prévoyait la conversion rapide d’un immeuble commercial en logements à Châteauguay. 26 unités auraient été accessibles dès juillet cette année, affirme l’organisme. Cinq autres se seraient ajoutés dans le cadre d’une deuxième phase.

Une entente avait également été conclue avec les services sociaux de Kahnawake « pour assurer le soutien communautaire des locataires issus de la communauté autochtone». Cinq unités étaient réservées à des membres de la communauté mohawk.

Trop de demandes selon la SCHL

La valeur du projet était de 6 M$. Il n’a pas été choisi parmi les 179 projets confirmés au pays, mais reste entre les mains de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) si jamais d’autres sommes sont annoncées éventuellement dans le programme. La SCHL confirme avoir reçu 679 demandes de projets. «Étant donné la demande et la qualité des propositions présentées, nous cherchons à obtenir des fonds supplémentaires afin de soutenir encore plus de projets méritants au moyen de l’ICRL», indique l’agente principale aux relations médias à la SCHL, Audrey-Ann Coulombe.

«Pour nous, c’est une claque au visage. On a investi du temps et de l’argent pour ce projet, commente M. Bécotte. Construire de nouveaux logements c’est difficile parce les coûts de construction sont tellement chers et ils augmentent.» L’organisme dit avoir consacré près de 47 000 $ à la préparation de la demande en plus de trois ressources pour au moins 200 heures de travail.

De l’argent neuf réclamé à Québec

La FROHME est sortie publiquement le 24 mars accompagnée de deux autres organismes qui viennent en aide aux femmes victimes de violence qui ont aussi vu leur projet être refusé.

Ces trois OSBL demandent au gouvernement du Québec de financer leurs projets puisque, selon eux, le transfert de projets déjà approuvés par le gouvernement provincial vers le fédéral en janvier a constitué une «perte en nouveaux investissements» pour le logement social.

Les deux paliers de gouvernements ont annoncé en janvier avoir conclu une entente concernant l’Initiative pour la création rapide de logements. Le fédéral a annoncé qu’il appuiera 54 projets au Québec. Selon les organismes, il s’agissait de projets dont les budgets avaient déjà été accordés par le gouvernement du Québec et non pas de nouvelles initiatives.

Questionnée à savoir combien de nouveaux projets au Québec ont été sélectionnés via le programme de l’ICRL, hormis les 54 qui avaient déjà reçu l’aval du gouvernement du Québec, la SCHL a répondu que «pour l’instant il n’est pas possible de partager les détails des projets retenus au Québec».

Quant à la Société d’habitation du Québec, elle n’avait pas répondu à la demande d’information du Soleil de Châteauguay au moment d’écrire ces lignes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires