Une sculptrice de Mercier rebâtit le patrimoine de Lac-Mégantic

Par Valérie Gagnon
Une sculptrice de Mercier rebâtit le patrimoine de Lac-Mégantic

Pour une deuxième fois, Tali Levesque, artiste multidisciplinaire de Mercier, a contribué à la reconstruction du patrimoine culturel de la municipalité de Lac-Mégantic, éprouvée par l’accident ferroviaire de juillet 2013.

Le symposium de sculpture monumentale Marcheur d’Étoiles se tenait du 13 au 27 septembre dans cette ville de la région de l’Estrie. Le thème a été choisi pour faire allusion au ciel étoilé tant prisé par les touristes.

«C’était deux semaines extraordinaires et j’étais privilégiée de pouvoir échanger avec les visiteurs», raconte l’artiste de son expérience. La sculptrice a décidé de graver des fleurs sur un tuyau de béton en mémoire des victimes. Son œuvre intitulée Asters fait allusion à une variété de plantes vivaces à floraison automnale. Avec une machine à aiguiser à la main, Tali Levesque a affuté les formes sur le tuyau fluvial communément utilisé pour remettre à niveau le système d’égout et d’aqueduc d’une municipalité. «Les travailleurs sur le chantier se grattaient un peu la tête. Ils se demandaient ce que je faisais avec ce genre de tuyau, parce qu’eux aussi travaillaient avec ces matériaux pour la reconstruction du site», commente-t-elle. Environ 130 heures ont été comptées pour la réalisation de son œuvre. La machinerie s’est chargée de déplacer la structure d’environ 2000 kg. «Les gens me disaient qu’ils avaient très hâte au parcours avec toutes les œuvres installées le long de l’artère principale», transmet-elle de ses échanges avec les Méganticois. L’installation de ce parcours est prévue pour la fin 2017, selon Karine Dubé, responsable des communications de Lac-Mégantic.

 

Les dimensions d’Asters

Un mètre et demi de diamètre et deux mètres de hauteur, le tuyau fluvial gravé est en béton et fer. La compagnie L’Écuyer de St-Rémi a fourni le tuyau.

 

Deux œuvres de Tali à Lac Mégantic

Le Sextant est une sculpture créée par Tali lors du premier symposium en 2014. Les matériaux qui constituent la pièce sont : granit, pierre Saint-Marc, bois d’acajou Kaya, fer, fonte, laiton, tuile porcelaine, béton.

Le symposium en chiffres

48

Les trois symposiums instigués par la Ville de Lac-Mégantic permettent la création de 48 œuvres.

2 km

La distance sur laquelle les 48 œuvres seront installées s’étale sur deux kilomètres.

685 000 $

Un octroi de 685 000 $ a été accordé à Lac-Mégantic par Développement économique Canada pour la reconstruction du patrimoine culturel de la municipalité.

1,8M $

La totalité des œuvres concrétisées lors des trois symposiums est évaluée à 1,8M $.

(Source : La Ville de Lac Mégantic)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de