Une zone Brindami inaugurée à la bibliothèque de Sainte-Martine

Une zone Brindami inaugurée à la bibliothèque de Sainte-Martine

Éducatrices et enfants du CPE La Petite magie de Sainte-Martine ainsi que Ghylaine Forcier, intervenante de l’organisme d’Actions familles, Éveline Boulanger, coordonnatrice loisir, sport et culture de Sainte-Martine, Marie-Eve Groulx-Laroche, coordonnatrice de la Table d’Actions Concertées 0-5 Beauharnois-Salaberry, Normand Sauvé, conseiller municipal, et Maude Laberge, mairesse de Sainte-Martine.

Crédit photo : Valérie Gagnon

Les parents auront accès à des outils qui permettent le développement des habiletés sociales des petits de 0 à 5 ans à la bibliothèque de Sainte-Martine. Une zone Brindami y est spécialement aménagée pour eux.

Ce projet est soutenu par la Table d’Actions Concertées 0-5 Beauharnois-Salaberry. Les familles qui fréquenteront ce coin lecture pourront repérer les livres avec une étiquette à l’effigie de Brindami, une petite souris grise. Ces titres sélectionnés mettent en scène des histoires abordant les différents thèmes que suggère le programme Brindami.

Ce nouveau service s’inscrit dans la réalisation des objectifs de la Politique familiale et des aînés que la municipalité a adoptée en 2013.

« Nous sommes enchantés d’accueillir dans notre lumineuse bibliothèque ce coin éducatif! C’est une couleur de plus à notre éventail de services que nous voulons, large et diversifié. Notre objectif est de maximiser l’utilisation de nos installations, et la bibliothèque possède un potentiel incroyable », soutient la mairesse Maude Laberge.

Pour un développement global

Implanté au Québec depuis 1997, le programme Brindami a été créé par le Centre de psychoéducation du Québec. Il vise au développement des habiletés sociales de base, la communication, l’expression des émotions, l’autocontrôle et la résolution de conflit. Plus de 200 intervenants de 10 milieux de garde du territoire ont été formés afin d’appliquer le programme. L’organisme à but non lucratif Avenir d’enfants a investi près de 100 000 $ dans la démarche.

Quelques statistiques

Selon l’Enquête québécoise sur le développement des enfants entrant en maternelle (EQDEM), dans la MRC de Beauharnois-Salaberry, en 2012, près de 12,3 % des enfants présentaient des défis significatifs concernant l’acquisition des habiletés sociales et affectives. En 2017, ce pourcentage était de 15,9%.

 

 

Commenter cet article

avatar