Actualités
Politique

VIDÉO - Éric Duhaime présente ses candidats dans la région

le vendredi 15 juillet 2022
Modifié à 15 h 47 min le 15 juillet 2022
Par Mario Pitre

mpitre@gravitemedia.com

Éric Duhaime a présenté les candidats du Parti Conservateur du Québec dans 4 comtés de la Montérégie. (Photo Mario Pitre)

Le chef du Parti Conservateur du Québec, Éric Duhaime, était à Salaberry-de-Valleyfield vendredi matin pour présenter quatre nouveaux candidats dans des circonscriptions de la Montérégie en vue des prochaines élections au Québec.

Dans Beauharnois, où le parti compte 350 membres, on retrouve une diplômée en marketing originaire d’Hemmingford, Chantal Dauphinais, qui œuvre pour Les Pages Jaunes depuis plus de 20 ans.

Mère de deux grands enfants, l’ancienne étudiante du Cégep de Valleyfield dit avoir ressenti dans son travail la détresse des gens d’affaires découlant des politiques du gouvernement Legault. Dans son allocution, elle a invité les gens à « se préoccuper de politique avant que la politique s’occupe de nous. »

Chantal Dauphinais portera les couleurs du PCQ dans Beauharnois (Photo Mario Pitre)

Une jeune étudiante en Technique juridique de 19 ans, Éloïse Coulombe, portera les couleurs du PCQ dans Soulanges. Comme étudiante, la jeune femme dit avoir écopé des « politiques liberticides » du gouvernement de la CAQ.

La Coteaulacoise estime qu’en raison de son développement, Soulanges serait « l’endroit idéal pour instaurer un projet-pilote d’hôpitaux privés se développant à partir des structures déjà en place. » La circonscription compte 420 membres du PCQ.

Des pourparlers étaient toujours en cours pour le choix d’un candidat dans le comté de Huntingdon.

Dans la circonscription de Sanguinet, le candidat conservateur est un ingénieur de 59 ans, père de 6 enfants, François Gibeault, qui se dit inquiet pour leur avenir. Bachelier en génie informatique du Collège militaire royal du Canada de Kingston, M. Gibeault est également détenteur d’une maîtrise en ingénierie de l’Université d’Ottawa ainsi que d’une maîtrise et d’un doctorat en science politique de l’UQAM.

Il a été membre des Forces armées canadiennes de 1980 à 1989 en tant qu’officier du génie aérospatial. Il dirige depuis 16 ans sa propre compagnie, SG Technologies inc. 

Pierre-Marc Boyer sera le candidat du PCQ dans Taillon. Avocat également diplômé en journalisme, celui-ci s’impliqué en politique provinciale et fédérale, notamment avec l’ADQ, la CAQ et le PCC dans le cadre de différentes campagnes électorales, dont celle de la candidate Anne Casabonne dans Marie-Victorin. Celle-ci était d’ailleurs présente à ce dévoilement.

À titre de juriste, il affirme avoir été « effaré de constater l’érosion exponentielle de mes droits et libertés et de ceux de mes concitoyens, au profit d’une logique beaucoup plus souvent politique que scientifique. »

En entrevue, Éric Duhaime s’est réjoui de l’enthousiasme que suscite son parti, qui est passé, dit-il, de 500 à 60 000 membres depuis son arrivée, et de 1% à 19% dans les intentions de vote au Québec.
« Nous avons 70 candidats jusqu’à présent, il nous reste encore deux mois et demi et je suis assuré qu’on aura des candidats dans toutes les circonscriptions.»
Il estime que dans une élection avec cinq principaux partis en liste, le PCQ pourra se faufiler pour aller chercher plusieurs comtés. M. Duhaime a d’ailleurs fait savoir qu’il participera aux débats des chefs prévus lors de cette campagne.

 

 

Dernières nouvelles