chronique

Visite en Colombie-Britannique viticole

jeudi le 23 septembre 2021
Modifié à 20 h 03 min le 23 septembre 2021
Par Serge Leduc

Au vignoble Clos du soleil, situé dans la région de Similkemeen, j'ai été accueilli par Amanda Elyzen, responsable de la salle de dégustation et la boutique. (Photo gracieuseté)

J’ai décidé de visiter la Colombie-Britannique cet été et j’en ai profité pour visiter les nombreux vignobles présents dans cette province de l’Ouest du pays. Nombreux en effet, car il y en a plus de 280!

Je me rappelle qu’à la petite école, on apprenait que le Canada est le deuxième plus vaste pays au monde. J'ai été à même de le constater lors de mon vol à destination de Vancouver qui a pris plus de cinq heures. Effectivement, notre pays est TRÈS vaste.

Dans cette chronique et les prochaines à venir, je vous ferai découvrir des vignobles de cette province.

Retour vers le passé

L’histoire du vin en Colombie-Britannique a totalement changé en 1990 avec l’adoption de la règlementation BC VQA (Vintners Quality Alliance). Ce virage vers la qualité a réduit la superficie plantée de 3400 acres (1375 hectares) à 1134 acres (459 hectares), soit plus de la moitié.

Des vignerons ont alors reçu des primes pour l’arrachage des vignes non qualitatives qui ont été remplacées notamment par des arbres fruitiers. D’autres ont planté des vignes de la famille des Vitis Vinifera, soit les mêmes cépages qu'on retrouve en France ou ailleurs dans le monde. Ainsi, le cabernet sauvignon, le merlot, la syrah et le pinot noir en rouge et le chardonnay, le sémillon et le riesling en blanc s’y retrouvent en abondance.

Il faut mentionner qu’il fait beaucoup plus chaud là-bas, ce qui permet de planter ces variétés de cépages. Ceux-ci ne résistent pas au grand froid que nous connaissons au Québec. C’est la raison pour laquelle ils sont très peu présents chez nous.

Comme illustré sur la carte, la Colombie-Britannique est divisée en neuf régions viticoles distinctes. Chacune a ses caractéristiques propres quant au sol, à l’altitude et au climat. Ces caractéristiques ont une influence sur les cépages plantés et le caractère des vins.

La province est divisée en régions. (Image gracieuseté)

Visite

J’ai eu le plaisir de visiter le vignoble Clos du soleil, situé dans la région de Similkemeen (prononcer Similkimi). Amanda Elyzen, responsable de la salle de dégustation et la boutique m’a accueilli avec son magnifique sourire. Elle m’a fait visiter les installations et j’ai pu déguster six de leurs vins confortablement assis devant les Rocheuses. Ce vignoble a planté ses premières vignes en 2006 et est en culture biodynamie, c'est-à-dire sans produit chimique. Je vous présente deux de leurs vins disponibles à la SAQ.

Dégustation de vin devant les Rocheuses canadiennes. (Photo gracieuseté)

Clos du soleil Fumé blanc 2020 (14555154)

J’ai dégusté le millésime 2020, qui n’est pas nécessairement celui disponible actuellement sur les tablettes de la SAQ. Néanmoins, les ressemblances seront frappantes. Élaboré avec le sauvignon blanc (74%) que complète le sémillon (26%), cet assemblage à la bordelaise est délicieux. On y retrouve au nez des notes d’ananas, d’agrumes et un léger boisé dû à un court passage en fût. Ce vin sec, à l’acidité fraiche, offre une texture souple. Le tout est d’une belle longueur. Il sera très bon pour accompagner un poisson, des sushis ou un filet de porc. À boire maintenant et d’ici environ deux ans.

Prix 24,15$

Clos du soleil Célestiale 2019 (14555138)

Ce beau vin rouge d’une belle couleur rubis assez intense est le résultat de l’assemblage de merlot (71%), malbec (11%), et complété par du cabernet sauvignon, cabernet franc et du petit verdot. Il a été vieilli en fût de 15 à 18 mois, ce qui lui donne beaucoup de matière. Le nez très aromatique présente des notes de cuir, fruits noirs, d'arôme grillé et un beau boisé qui n'est pas envahissant. En bouche, ce vin sec est rafraichissant avec des tannins serrés. Il est aussi d’une belle longueur. L’équilibre de ce vin en fera un excellent compagnon avec des côtelettes d’agneau, un magret de canard ou un steak cuit sur le BBQ. Très bon rapport qualité prix. Il peut facilement se conserver jusqu’à 5 - 7 ans.

Prix 29,15$

 

 

 

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous

Dernières nouvelles