Vivre son confinement à dix

Par Yanick Michaud
Vivre son confinement à dix
Les Martel-Rochefort s’occupent du mieux qu’ils peuvent pour passer du temps en confinement, dans une famille nombreuse. Ils ont assurément hâte à de prochaines sorties, aux pommes par exemple. (Photo : Geneviève David Photographe)

Déjà en 2020, d’évoluer dans une famille de 10 membres, c’est quelque chose.

En temps d’interdiction de rassemblements et de confinement obligatoire, c’est plutôt inusité. « Ça va quand même bien. Même si on constitue un rassemblement perpétuel. Les enfants sont habitués d’être nombreux dans un même espace. C’est certain que ça change le fonctionnement. Mais sinon, on s’adapte bien », explique Marie-Rose Martel.

Elle est la mère du clan Martel-Rochefort de Châteauguay. La petite famille compte huit enfants de 9 ans à 18 ans. Deux filles, six garçons. « Au début, moi et mon chum, Pascal, nous savions que nous en voulions quatre. Au moins. Mais nous n’avions pas de chiffre établi. Et à chaque fois qu’il y en a un qui s’ajoutait, ça allait bien. On s’est rendus à huit », rigole celle qui a dû s’adapter à ce changement radical.

Moins de sorties et l’école à la maison

Sortir prendre l’air ou marcher dans le quartier attire les regards. « Au moins, les gens de notre quartier sont habitués. Ils connaissent notre famille. Ils sont moins surpris de voir un groupe de 10 qui se promène », affirme Marie-Rose Martel qui doit conjuguer avec une seule épicerie par semaine. « C’est plus compliqué. J’y vais seule. Alors une épicerie pour toute la semaine pour 10 personnes, c’est un panier énorme. Les gens dans les allées ou aux caisses me regardent et certains me jugent. Ils passent des remarques. Ils trouvent que j’exagère. Que je ne laisse rien pour les autres. Que je ne pense qu’à moi. S’ils savaient que j’ai autant de bouches à nourrir », sourit la dame habituée d’attirer les regards.

Et rendue à la maison, elle sait que les repas se feront aisément. « Chacun fait un repas à tour de rôle. C’est certain que nous aidons les plus jeunes. Mais les grands sont capables de tout faire. Ils s’organisent. Ça occupe pendant un moment. » Chez les Martel-Rochefort, l’horaire doit être respecté. Le matin, ce sont les tâches ménagères et les travaux d’école. L’après-midi c’est plus libre. « Certains s’ennuient de leurs amis. Mais à dix en confinement, on a toujours quelqu’un avec qui s’occuper », explique Marie-Rose. Quant à l’école, pas question d’un retour. On se débrouille avec les ordinateurs à la maison. « Il a fallu en racheter. Nous n’en avions qu’un. Mais maintenant, ça va. »

Une émission à Canal Vie à regarder en confinement

Les Martel-Rochefort sont connus du fait de leur participation à l’émission Nombreux et heureux diffusée à Canal Vie. En ce moment, il est possible de voir la diffusion des épisodes de Nombreux et heureux en vacances.

On suit plusieurs familles, dont celle de Châteauguay, dans leurs escapades estivales. On retrouve le clan lors de vacances au soleil.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Carmen Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Notifier de
Carmen
Guest
Carmen

Bravo le clan Martel/Rochefort , vous étés un bel exemple !