Châteauguay pourra recourir au privé pour faire abattre des frênes

Par Michel Thibault
Châteauguay pourra recourir au privé pour faire abattre des frênes
Un frêne mort, victime de l'agrile (Photo : Michel Thibault)

La Ville de Châteauguay pourra engager une entreprise privée pour faire abattre des frênes dangereux sur son territoire.

À lire aussi : Des arbres morts gênent les élus de Châteauguay

Elle a conclu une entente à cet effet avec le syndicat de ses cols bleus. Laquelle a été approuvée par le conseil municipal réuni en assemblée extraordinaire le 22 juin.

« Cette entente-là permet à la Ville de Châteauguay d’embaucher un contracteur externe pour abattre les frênes qui sont dans une situation urgente. Cette entente-là va être valable jusqu’en décembre 2021. Ça va nous permettre de nettoyer passablement la situation des frênes qui risquent de tomber sur des propriétés, sur des biens, etc. » a détaillé le maire Pierre-Paul Routhier.

Les arbres en question sont des victimes de l’agrile du frêne.

La décision du conseil faisait suite à une résolution précédente adoptée le 15 juin à la suggestion du conseiller Éric Corbeil. De petits frênes morts se dressant depuis quatre ans devant des dizaines de maisons dans le secteur du boulevard Kennedy, la résolution prévoyait donner la permission aux résidents de les abattre et de les remplacer moyennant un dédommagement de 400 $. La mesure ne devait être effective que le 30 juin, après discussion avec les Travaux publics pour trouver une solution. Elle se retrouve caduque.

Sans voter contre la nouvelle résolution autorisant le recours au privé, le conseiller Corbeil a fait valoir qu’elle ne réglait pas le problème qu’il avait soulevé.

Frêne mort rue Kennedy

«On a réglé aucun problème. On a la permission de couper des arbres. La résolution qu’on vient d’annuler, elle permettait de planter des arbres et de rembourser les citoyens. Ça ne restera pas là. Je vous le dis M. le maire, c’est mieux de ne pas durer jusqu’au mois de janvier cette histoire-là pour les rues Kennedy et les rues qu’on avait réglées », a-t-il martelé.

« Mon problème n’est toujours pas réglé sur la rue Kennedy mais pour l’ensemble de la ville je me sacrifie », a affirmé M. Corbeil.

Plusieurs frênes de différentes tailles sont minés sur l’ensemble du territoire de la Ville. Châteauguay comptait 2329 arbres de cette espèce dans ces espaces publics en 2016.

Éric Corbeil a assuré qu’il talonnerait le conseil pour que les frênes qu’il ciblait disparaissent du décor et soient remplacés. « Les gens sur la rue Kennedy, je ne les oublie pas. Faut régler ça là, là », a-t-il dit.

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Serge Rivest Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Notifier de
Serge Rivest
Guest
Serge Rivest

totalement d’accord qu’il faut régler cela ASAP. Des arbres morts c’est terriblement laid.