L’élection au siège 3 à Beauharnois repoussée à 2021

Par Yanick Michaud
L’élection au siège 3 à Beauharnois repoussée à 2021
L'élection partielle pour le siège 3 à Beauharnois a été repoussé jusqu'en 2021 et pourrait se tenir seulement dans le cadre des élections générales. (Photo : Archives)

Depuis la démission de Guillaume Lévesque-Sauvé, de son poste de conseiller municipal du district 3 – Des Moissons à la Ville de Beauharnois le 9 janvier, le conseil siège à seulement six élus.

À la séance du conseil de ville du mois d’octobre, le conseiller Alain Savard s’inquiètait toutefois du délai. « Nous voulons connaître la date de l’élection partielle. La loi dit qu’après quatre mois avec un siège libre, l’élection doit être décrétée », dit le conseiller du district 5 — Parc Industriel. Il n’ignore cependant pas que la pandémie a joué un rôle de trouble-fête dans la tenue des élections pour ce siège vacant. « Le 8 septembre, nous avions pris la résolution pour avoir une date et procéder », plaide-t-il.

Cependant, avec la nouvelle vague qui frappe le Québec, le gouvernement a mis sur pause toutes les élections qui devaient se tenir à partir du 5 octobre.

Repoussées à l’an prochain ?

Le conseiller Savard, qui prétend que de nombreux citoyens seraient intéressés à briguer le poste, exige de connaître une date. « Est-ce que la personne chargée de ces élections nous proposera une date cette année ou l’an prochain ? Nous pourrions en discuter au sein du conseil ? », demande-t-il.

Or, ni le maire Bruno Tremblay, ni le greffier, Claude Deschênes ne peuvent se prononcer. « Je ne décréterai pas de date, parce que je n’en ai pas le pouvoir. Je ne peux même pas donner un avis d’élection. C’est vous dire comment je n’ai pas de pouvoirs. Toutes les discussions que j’ai eues avec la DGE et avec le ministère des Affaires municipales reviennent au même point. La ministre va décréter une date après les Fêtes. C’est ce qui m’a été dit et c’est ce qui vous a été dit. Ensuite, on procédera », lance le greffier.

Un budget prévu ?

Enfin, Alain Savard s’entête à savoir si un budget avait été prévu pour des élections partielles. Si elles ont effectivement lieu.

Il appert toutefois que 2021 est une année d’élections municipales à la grandeur de la province et rien ne suinte du ministère quant à d’éventuelles élections partielles. « Pour 2021, il y a un budget qui a été prévu pour l’élection générale. Mais, en raclant le fond du tiroir, nous aurions eu un budget pour une élection partielle en 2020. Et oui il y a un budget requis pour une élection partielle au début 2021, s’il le faut », admet le greffier, directeur des élections à la Ville.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires