La Ville de Mercier offre un local à la Société Saint-Vincent-de-Paul

Par Valérie Lessard
La Ville de Mercier offre un local à la Société Saint-Vincent-de-Paul
:Richard Freeman, copropriétaire du 869, boulevard Saint-Jean-Baptiste, René Chalifoux, directeur général de la Ville, Lise Michaud, mairesse de Mercier et Michel Beaulac, bénévole à la Guignolée de Mercier. (Photo : Gracieuseté)

La Société Saint-Vincent-de-Paul de Mercier qui s’est retrouvée sinistrée depuis l’incendie de l’église en septembre aura un nouveau domicile pour la prochaine année. La Ville de Mercier paiera le loyer de locaux vacants dans l’édifice où est situé l’hôtel de ville pour que l’organisme puisse poursuivre ses activités.

La Ville s’est entendue avec le copropriétaire de l’édifice situé au 869, boulevard Saint-Jean-Baptiste pour louer des locaux vacants au rez-de-chaussée qui seront mis à la disposition de la Société Saint-Vincent-de-Paul de Mercier. Il s’agit d’un bail d’un an avec un loyer de 1000 $ par mois assumé par la Municipalité.

En vue de la Guignolée qui aura lieu le 1er décembre, la Société Saint-Vincent-de-Paul pourra aussi utiliser les locaux du Centre Roger-Tougas pour trier les dons.

Un incendie criminel a ravagé l’église de Mercier le 19 septembre. L’équipe de la Guignolée de Mercier y avait local où étaient entreposées toutes les denrées qui servent aux gens dans le besoin. L’organisme a tout perdu. Un élan de générosité de la population a permis à l’organisme, avec l’aide d’Entraide Mercier, de regarnir le garde-manger en attendant la Guignolée.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de