Trois candidates en faveur d’une maison pour itinérants à Châteauguay

Par Valérie Lessard
Trois candidates en faveur d’une maison pour itinérants à Châteauguay
Une personne en situation d’itinérance endormie sur un banc public à Châteauguay. (Photo : Michel Thibault)

La Corporation de développement communautaire Roussillon a invité des candidats fédéraux de la circonscription Châteauguay-Lacolle à venir répondre à leurs questions en vue du scrutin du 21 octobre. Trois candidates se sont prêtées au jeu. Le Soleil de Châteauguay s’est intéressé à l’enjeu de l’itinérance à Châteauguay.  

Linda Gervais, coordonnatrice du Réseau d’information et d’aide aux personnes assistées sociales, a interpelé les candidates sur la question de l’itinérance à Châteauguay. En 2018, Mme Gervais rapportait au Journal l’existence d’une itinérance «cachée» dans la région. «Ils sont difficiles à dénombrer parce qu’ils bougent et se cachent. On en a qui dorment près du centre d’achat ou qui dorment dans leur voiture », expliquait-elle.

Hormis la maison pour femmes victime de violence conjugale et l’Auberge du cœur de l’Élan des jeunes, destinée aux personnes âgées de 16 à 22 ans, « on n’a aucune ressource pour les gens qui vivent de l’itinérance sur notre territoire présentement. On doit les envoyer à Valleyfield ou à Longueuil, fait-elle valoir. Est-ce que vous vous engagez à nous aider à avoir ce type de ressource sur le territoire ?»

Brenda Shanahan

«C’est sûr», a répondu la députée libérale sortante Brenda Shanahan. Elle a mentionné qu’elle travaillerait en partenariat avec ses homologues du gouvernement provincial. «Au fédéral, nous c’est l’infrastructure qu’on peut faire. Au provincial c’est plus les opérations.»

Claudia Valdivia

La candidate du Bloc québécois Claudia Valdivia s’engage aussi en ce sens si elle est élue. «Oui. Châteauguay devrait avoir une maison pour sauver de l’itinérance. Si je deviens députée, vous venez vous assoir avec moi, on monte le dossier et non seulement on va chercher l’argent au niveau fédéral, mais aussi au niveau provincial», a-t-elle mentionné.

Meryam Haddad

La candidate du Parti vert Meryam Haddad a plus ou moins répondu à la question devant les organismes communautaires. Elle a clarifié sa pensée au Journal. «Je m’engage personnellement à faire construire une maison pour les gens en itinérance dans la région de Châteauguay puisque l’accès à des logements abordables, les problèmes de santé mentale et les dépendances aux drogues sont des problématiques que nous devons adresser dans la circonscription», a-t-elle expliqué.

Le concept de la rencontre  

La CDC Roussillon regroupe plusieurs organismes communautaires de la région. Chaque candidat invité avait 1 min 30 pour répondre à chacune des huit questions posées. Ils s’adressaient aux organismes à tour de rôle. Les thèmes de l’environnement, l’avortement, les enjeux autochtones, la condition des aînés, le droit au logement, la sécurité alimentaire et l’assurance-emploi ont été abordés. Le candidat conservateur Hugues Laplante a été invité, mais il n’était pas disponible selon l’organisation.

Partager cet article

3
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
ClaudineSylvieThéo Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Notifier de
Théo
Guest
Théo

Une maison pour itinérants à Châteauguay… on n’arrête pas le progrès. Tout pour embellir la ville et attirer de nouveaux résidents pour contribuer au développement de la ville. À quand la soupe populaire ? Vive le tit peuple ! Pawn shop, restos cheap, Dollarama, Tigre Géant et j’en passe. Belle ville de BS c’est triste et décourageant de voir la ville s’écrouler d’année en année.

Sylvie
Guest
Sylvie

Monsieur Theo, essayer de dormir dans la rue ce soir! Vous verrez c est tellement le.fun! Pour des raisons de santé j ai Tout perdu il y a quelque mois. Je dors dans ma voiture car pas de.place en HLM.

Claudine
Guest
Claudine

Monsieur Théo, je vous suggère de déménager a Westmount !
Mais même là, vous allez rencontrer la misère humaine sur votre chemin.
Je souhaite seulement que vous, ou un de vos proches, n’aie jamais à faire face à la pauvreté, la malchance, ou la maladie mentale !