35 ans à habiller et meubler des gens mal pris

35 ans à habiller et meubler des gens mal pris

Gaétan Fournier, directeur général, et Thérèse Morin, présidente du Centre communautaire de Châteauguay.

Crédit photo : Michel Thibault

Avec la contribution de la population, le Centre communautaire de Châteauguay fournit des vêtements et des meubles à des gens mal pris depuis 35 ans cette année.

L’organisme à but non lucratif a célébré cet anniversaire avec un dîner qui a rassemblé 160 convives à la salle de l’âge d’or Saint-Joachim le mercredi 8 mai.

Des utilisateurs du Centre communautaire ont fêté avec des représentants de ses organismes partenaires comme le RIAPAS, le CLSC, la maison d’hébergement pour femmes victimes de violence La Re-Source et la Rencontre châteauguoise. Rencontre châteauguoise qui a préparé le repas.

«Ce que les citoyens nous donnent est principalement mis en entrepôt pour être offert à des personnes dans le besoin référées par ces organismes. On ne fait pas de don directement», a précisé Gaétan Fournier, directeur général du Centre communautaire de Châteauguay. «Ça peut être, par exemple, des femmes référées par la Re-Source que leur conjoint a mises à la porte sans aucun bien», a renchéri Thérèse Morin, présidente.

L’organisme a aidé cette année 147 personnes, dont des victimes de l’incendie qui a ravagé un édifice à logements sociaux à Châteauguay le 7 avril.

Une partie seulement des articles offerts par la population est vendue dans le commerce que le Centre communautaire opère au 3, rue Principale à Châteauguay. «La vente nous permet de payer les dépenses telles l’hypothèque, le chauffage, l’électricité, certains salaires, les assurances et autres dépenses connexes», informe l’organisme.

Celui-ci emploie une trentaine de personnes. Cinq bénévoles donnent un coup de pouce. En plus de soutenir des gens dans le besoin, le Centre fait valoir qu’il favorise le recyclage.

Commenter cet article

avatar