Actualités

Les professionnels de l’éducation manifestent de nouveau

jeudi le 10 juin 2021
Modifié à 16 h 52 min le 10 juin 2021
Par Guillaume Gervais

(Photo gracieuseté)

Les membres du Syndicat des professionnelles et professionnels de la Montérégie (SPPM-CSQ) et de l’Association de professionnels de New Frontiers ont manifesté hier, 9 juin, à l’occasion d’une 3e journée de grève.

Les écoles du Centre de services scolaire des Grandes-Seigneuries ont ainsi été fermées par des lignes de piquetage en avant-midi. À Châteauguay, des professionnels ont manifesté devant les bureaux de la Commission scolaire New Frontiers et le Centre de formation professionnelle Châteauguay Valley à Ormstown.

Les écoles primaires et secondaires de la Commission scolaire New Frontiers ont annulé leurs cours pour la journée, tandis que les Centres d'éducation pour adultes étaient ouverts en après-midi et en soirée.

Board_Office-1--June_9

Des professionnels ont manifesté devant les bureaux de la Commission scolaire New Frontiers. (Photo : Gracieuseté)

Depuis des mois, des professionnels de l’éducation demandent que le gouvernement du Québec «négocie équitablement avec tous les acteurs du réseau scolaire pour éviter un exode massif vers le privé dans les prochaines semaines».

Les syndicats affirment qu’il y a un important retard salarial entre le personnel du réseau de l’éducation, composé majoritairement de femmes, et leurs homologues de la fonction publique, du parapublic et du privé.

«En choisissant d’apporter des correctifs salariaux visant seulement le groupe des enseignants, le gouvernement crée un déséquilibre qui mine le réseau de l’éducation au grand complet», mentionne Dominique Gagné, vice-présidente au SPPM-CSQ, par voie de communiqué.

Les membres craignent «de graves problèmes d’attractions et de rétention dans le réseau, dans tous les corps d’emplois qui contribuent tous à la réussite des élèves et au fonctionnement de l’école».

«Le vrai mystère, ce sera de savoir combien il restera de professionnelles et professionnels à leur poste, en bout de course», rajoute la vice-présidente.

Le syndicat des professionnelles et professionnels de la Montérégie (SPPM-CSQ) représente plus de 1 300 membres, dont près de 250 proviennent du Centre de services scolaire des Grandes-Seigneuries. Tout comme les 35 de l’Association de professionnels de New Frontiers, ils sont des psychologues, psychoéducatrices et psychoéducateurs, orthophonistes, conseillères et conseillers d'orientation, orthopédagogues ainsi que du personnel dans les secteurs administratif et pédagogique.

Avec la collaboration de Paula Dayan-Perez

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous