Arrêtées pour vol d’articles donnés à un organisme

Par Simon Deschamps
Arrêtées pour vol d’articles donnés à un organisme
Le Centre communautaire de Châteauguay. (Photo : Michel Thibault)

Deux femmes ont été arrêtées par les policiers de Châteauguay, lundi soir, au Centre communautaire, situé rue Principale à Châteauguay. Elles pourraient être accusées de vol.

Directeur général de l’organisme, Gaétan Fournier a aperçu le duo en action grâce à la caméra de surveillance installée dans les lieux. Les femmes éventraient les sacs pour s’emparer de vêtements et d’autres objets, selon lui. Il a alerté la police vers 19h.

La dénonciation faisait suite à une série de vols. « Entre le 31 décembre et ce moment, au mois de janvier, on a vu qu’il y avait une vague de vols. Quand ça arrive, on regarde ça de près. On voyait deux personnes et on avait leur visage. On a préalablement rempli un rapport de police. Hier, quand j’ai vu les gens, j’ai appelé la police», a expliqué M. Fournier.

Porte-parole de la police de Châteauguay, Martine Denis a fait savoir que les deux femmes âgées de 31 et 40 ans pourraient faire face à des accusations de vols ne dépassant pas 5000$.

L’endroit où les femmes s’affairaient est sous surveillance vidéo.

Des vols fréquents

M. Fournier explique que lorsqu’ils voient que des vols se manifestent de façon répétitive son organisme appelle la police. Il indique appeler la police trois à quatre fois par année pour signaler des vagues de vols.

Il se désole que des gens volent les dons destinés au Centre communautaire.

«C’est marqué à l’extérieur que prendre sans permission c’est voler et que les lieux sont sous surveillance vidéo. Nous, on vit avec les dons des gens pour être capable de remplir notre mission », a-t-il lancé.

Le Centre communautaire de Châteauguay a pour mission de faire de l’insertion sociale pour aider des gens  en difficulté d’intégration au marché du travail. L’organisme vient également en aide aux gens en difficulté financière par du dépannage matériel et de vêtements.

L’organisme à but non lucratif emploie en ce moment 29 personnes.

L’organisme reçoit des dons qui sont revendus à prix réduits.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de