Opinion

Ça va finir par finir

mercredi le 12 janvier 2022
Modifié à 0 h 00 min le 08 janvier 2022
Par René Vézina

René Vézina (Photo : Gravité Média )

Bonne année! C’est le moins qu’on puisse se souhaiter, alors que cette fichue nouvelle vague de pandémie restreint encore nos occupations, au point de se demander si la vie reviendra un jour à la normale.

Je le prédis sans courir de grands risques: oui, ça va finir par finir, et peut-être plus hâtivement qu’on le croit. Mais en attendant, il faut continuer à se serrer les coudes.

En tout cas, voici pour commencer l’année quelques tendances qui devraient marquer l’actualité.

Les prix, en particulier ceux de l’alimentation, vont continuer à monter

C’est inévitable. Tout concourt à leur augmentation. La pénurie de personnel d’un bout à l’autre de la chaîne alimentaire, de la production jusqu’à la livraison, va pousser les coûts vers le haut et les consommateurs vont finir par en faire les frais. Ils y ont déjà goûté: en 2021, par exemple, le prix du bœuf a grimpé de 15%, en bonne partie, il est vrai, du fait des misères de la météo dans l’Ouest, qui ont également frappé la production des légumes et des fruits.

Les gouvernements devraient proposer d’autres mesures pour atténuer le choc

Les travailleurs mis à pied ont eu droit à toutes sortes de programmes pour passer à travers le pire de la pandémie et le ralentissement de l’économie. On s’attendait donc à ce que les finances publiques sombrent au plus bas. Miracle! La récente mise à jour financière du Québec prévoit un déficit deux fois moindre que prévu, même à 6,8 milliards de dollars, et les finances du fédéral sont elles aussi moins amochées qu’on le craignait.

Résultat? Au printemps, s’ils sont sérieux, les gouvernements devraient proposer des mesures pour aider les familles moyennes à pallier la hausse de leurs dépenses.

 

Le télétravail est là pour rester

C’était, au départ, une solution de désespoir avant qu’on se rende compte qu’elle offrait un nouveau rapport au travail: moins de temps perdu dans le trafic pour les employés, moins de coûts dans les édifices à bureaux pour les employeurs, et de nouvelles solutions technologiques qu’on imaginait à peine avant la pandémie…

Nous, les humains, sommes des êtres grégaires et nous ne resterons pas enfouis dans des cavernes pour toujours. Mais il faut maintenant imaginer un mode de travail hybride, avec en alternance des jours au bureau et à la maison… en autant que notre boulot ne nous oblige pas à être présent sur une chaîne de montage.

 

La technologie va prendre de plus en plus de place dans nos vies

Les commandes en ligne sont devenues banales, les rencontres virtuelles sont entrées dans l’air du temps, les voitures électriques s’imposent de plus en plus avec leur allure d’ordinateur roulant, on voit toujours davantage de caisses enregistreuses automatiques dans les magasins… Et ce ne sont là que de rapides coups d’œil sur ce qui nous attend dans les mois à venir!

Dernières nouvelles